Tag Archives: young people

10 years of impact

Ten years of inspiration and transformation: The Congo Tree nurtures leadership in Congolese youth

For the past decade, we have been passionately committed to carving out a promising future for Congolese youth. Based mainly in Goma, but also present in the Masisi and Rutshuru regions, we have established ourselves as a catalyst for change, offering training in personal development, leadership and entrepreneurship to more than 1,300 young people.

At the heart of The Congo Tree’s impact is an innovative mentoring programme, pairing experienced mentors with enthusiastic young people. This approach has proven its effectiveness, encouraging a mutual exchange of knowledge and experience that transcends generational barriers.

The results are tangible, with these young people becoming undeniable agents of change within their communities. Their personal and professional transformation is evident, and their ability to create a positive impact is spreading like a ripple through the regions where The Congo Tree operates, as well as around the world.

Our success lies in our ongoing commitment to Congolese youth, with an approach focused on empowerment and capacity building. The success stories that emerge from these programmes are inspiring, illustrating how investment in young people can catalyse lasting change.

As we celebrate a decade of positive impact, the vision persists: to inspire, support and equip Congolese youth for a bright future. By providing tools and opportunities, we are actively helping to shape leaders and entrepreneurs who, in turn, will continue to build a better Congo.

Alumni Story: Willy-Marie

EN: I am Willy-Marie, student of Applied Technologies in Civil Engineering at the Université Libre des Pays des Grands Lacs Goma. I am a Young Leader and Entrepreneur in the city of Goma.

I was born into a family of 7 children and it was a big shock when my parents then divorced, and this has been a challenge in my daily life. My country is poor with so many problems because of armed conflict, which affected my growth, my personal development and competency. I was that girl who was always very shy and withdrawn, because of the situation in our family and country.

I learned about The Congo Tree through a friend, who motivated me to apply because she believed that it would have a great impact on my life, especially on my personal development.

I needed the confidence to assert myself in society and expand my network, and thanks to the WYLD programme, I am getting there little-by-little. The sessions that helped me the most were those of Decision Making, Self-Awareness and Communication, and by putting into practice what I learned in these, I firmly believe I will achieve my goals.

Today I volunteer at a television channel. I try to raise awareness among people and the community about communicating well (healthy communication). This is something that I would never have done before because I doubted my abilities but, after my training, I didn’t hesitate to take the step forward and take action and I owe all that to The Congo Tree.

Thanks to The Congo Tree, I am also now working as an Interior Decorator for houses in the city of Goma. Embracing the value of Creativity, I found new inspiration and decided to showcase my artistic side. Today, I am part of a business with five other young people; we are earning money and all paying our university fees ourselves.

The Congo Tree is a great school for life. I learned a lot and it really shaped me, particularly helping me to discover my place and my role in the community. I think that this programme would be beneficial for all Congolese youth because it would really create solutions for the Congo.

FR: Je suis Willy-Marie, étudiante en Technologies appliquées filière génie civil à l’Université Libre des Pays des Grands lacs Goma. Je suis un Jeune Leader et Entrepreneur en ville de Goma.

Naitre dans une famille de 7 enfants avec mes parents divorcés, cela a été un grand choc et défis dans ma vie de chaque jour. Mon pays étant pauvre avec plusieurs problèmes liées aux conflits armée a affecté ma croissance et développement personnel du point de vu compétence. J’ai été cette fille qui a toujours été très timide et renferme sur elle-même à cause de la situation dans notre famille.

J’ai connu The Congo Tree par l’intermédiaire d’un ami qui m’a motivé a postulé car elle l’avait trouvé que cela aura un grand impact dans ma vie et surtout sur mon développement personnel.

J’avais besoin de m’affirmer dans la société et élargir mon réseau et, grâce au programme WYLD, je suis en train d’y arriver petit à petit. Les sessions qui m’ont beaucoup plus aidé sont celles de la Prise de décision, la confiance en soi et la communication, avec les trois je crois fermement atteindre mes objectifs.

Aujourd’hui je fais le bénévolat sur une chaine de télévision, j’essaye de sensibiliser les gens et la communauté à bien communiquer (communication saine), chose que je ne pouvais pas  faire avant car je doutais de mes capacités mais après ma formation je n’ai pas hésité à prendre le devant et me mettre à l’action et tout ça je le dois à The Congo Tree.

Grace à The Congo Tree, Je suis aussi en train d’entreprendre dans la décoration interne des maisons en ville de Goma. Avec la valeur de Créativité, J’ai trouvé mon inspiration et ainsi je me suis décider de ressortir mon cote artistique. Aujourd’hui avec Cinq autres jeunes, nous sommes en train de gagner de l’argents est ainsi payer nos frais académiques au niveau de l’Université.

The Congo Tree est une grande école pour toute une vie, J’ai beaucoup appris et cela m’a beaucoup façonne surtout m’a fait découvrir ma place et mon rôle dans la communauté. Je pense que ce programme devrait  être bénéfique pour toute la jeunesse congolaise car cela créerait réellement des faiseurs des solutions au Congo.

Young leaders supporting the community amidst insecurity – Rutshuru

Alicia*, a graduate of the WYLD programme, will never forget the day that her home community was attached by members of the M23 armed group.

“When the M23 arrived in my village, the sound of bullets crackled everywhere,’ she remembers. ‘I just took my two children in my arms and told myself that we have to leave because two bombs had just fallen on the neighbour’s house. As we crossed the fields, bullets kept coming towards us. I had one child on my back and the other by the hand.’

This is the daily reality for thousands of people Rutshuru Territory, a area close to the city of Goma in the eastern region of the DR Congo. Since May 2022, M23 have waged an increasingly violent campaign in Rutshuru Territory, attacking villages and seizing control of large swaths of land. More than half a million people have been displaced by the fighting (UNICEF, 2023). Many, like Alicia, fled to neighbouring communities. Others sought safety in Goma, or in camps for people who have been forced to flee their homes as a result of the violence.

We’ve been supporting young people in Rutshuru Territory since 2017, providing leadership training to young people whose entire lives have been shaped by the decades-long conflict that has been waged in this part of DR Congo. Our aim is to inspire, support, and equip young people to become leaders and changemakers in their own communities – and in doing so, help set down the roots for lasting peace.

In spite of the ongoing escalation of violence in this territory, our commitment to young people in Rutshuru remains unchanged. The security situation is extremely challenging, but we have tried as much as possible to continue our leadership training programme. We’ve helped our young people organise celebrations for the International Day of Peace, emphasizing the need to see beyond ethnic, religious, or political differences. We continue to provide support to graduates of the WYLD programme who have bright ideas for small business that can help provide for their families and communities – people like Javan and Baltazare, who are now able to provide gainful employment to other people.

Since the escalation of fighting, many Rutshuru-based graduates of WYLD have gotten in touch to let us know what life is like for them now – and many have also voiced their hope to go home and continue building a peaceful future for their communities.

Displaced persons camp outside of Rutshuru – picture taken by The Congo Tree team, November 2023

Samuel*, a graduate of the WYLD programme, and his family fled from their home in October 2022, as M23 fighters advanced on their village.

“My role as a young person and especially as a leader is to give hope to my whole family,’ he says. ‘Today we live in a school, like people who are homeless, and there is no assistance. But my preoccupation is to return to my village and be very helpful for its development.”

In Goma, members of current WYLD cohort have been volunteering in the camps for displaced people, a simple but powerful way to let those who have been forced from their homes know that they have not been forgotten. We also organise daily distributions of meals to young people with children in the camps.

Unfortunately, the escalation of hostilities by M23 does not appear to be abating. While the group entered into a ceasefire agreement with the national government in Congo in November last year, they have since been accused of breaking the ceasefire on multiple occasions. Despite these challenges, we remain committed to supporting young people in Rutshuru – and in so doing, help them build lasting peace in the communities they call home.

*Names changed to protect our young people

Mwanzo Enterprise Introducing: NEXT Enterprise

EN. On Wednesday 8 December we officially launched our co-working programme, Mwanzo Enterprise. At the launch, we heard from each of our enterprises what their inspirations are and how they are making a difference we decided to ask them a few questions so that you could get to know them too.

The third enterprise that we will be introducing you to is NEXT Enterprise.

New Excogitation of Technologies (NEXT Enterprise) works in the field of new technology, specifically in the design and development of digital technologies.

Why did you apply for the Co-Working programme, what was your main need?

We applied for The Congo Tree’s Co-Working programme because we found it an opportunity to put into practice the ideas we had in our heads. We applied so that we could have access support from The Congo Tree and other partners that The Congo Tree will make available to us.

How long have you been operating in Goma?

For just under 6 months.

What are your hopes for your business and its impact in Goma?

We hope that our business will be sustainable with great innovative ideas and help the city of Goma to develop in the digital sector.

As an entrepreneur, what are your hopes for the city of Goma?

As an entrepreneur, we have a lot of hopes for the population, hopes that the city of Goma is a good environment for the execution of our project, that with our company, road traffic accidents will be reduced in the city of Goma, and to alleviate other digital problems that the city of Goma is facing.

You can follow NEXT Enterprise on Facebook for more updates on their progress.


FR. Le mercredi 8 décembre, nous avons officiellement lancé notre programme de co-working, Mwanzo Enterprise. Lors du lancement, nous avons entendu chacune de nos entreprises nous parler de ce qui les inspire et de la manière dont elles font la différence. Nous avons décidé de leur poser quelques questions afin que vous puissiez vous aussi apprendre à les connaître.

La première entreprise que nous allons vous présenter est NEXT Enterprise.

New Excogitation of Technologies (NEXT Enterprise) travaille dans le domaine des nouvelles technologies, plus précisément dans la conception et le développement de technologies numériques.

Pourquoi avez-vous postulé pour le programme de Co-Working, quel était votre besoin principal ?

Nous avons postulé pour le programme de Co-Working de The Congo Tree car nous avons trouvé en ce programme une opportunité de mettre en pratique les idées qui étaient entassées dans nos têtes, avoir un accompagnement de la part de Congo Tree et des autres partenaires que ce dernier mettra à notre disposition.

Depuis combien de temps opérez-vous à Goma ?

Moins de 6 mois.

Quelles sont vos espoirs pour votre entreprise et son impact dans la ville de Goma ?

Nous espérons que notre entreprise sera viable avec des belles idées innovatrices et aidera la ville de Goma à se développer dans le secteur numérique.

Entant qu’entrepreneur, quelles sont vos espoirs pour la ville de Goma ?

Entant qu’entrepreneur, nous avons beaucoup d’espoirs que la population, des espoirs que la ville de Goma est un milieu propice pour l’exécution de notre projet, qu’avec notre entreprise, les accidents de circulation routière seront réduites dans la ville de Goma, et pallier aux autres problèmes d’ordre numérique auxquels fait face la Ville de Goma.

Vous pouvez suivre NEXT Enterprise sur Facebook pour plus de mises à jour:

Mwanzo Enterprise Introducing: Jerdia Enterprise

EN. On Wednesday 8 December we officially launched our co-working programme, Mwanzo Enterprise. At the launch, we heard from each of our enterprises what their inspirations are and how they are making a difference we decided to ask them a few questions so that you could get to know them too.

The second enterprise that we will be introducing you to is Jerdia Enterprise.

Jerdia Enterprise is a coffee company that operates in the agro-processing sector and much more.

One of their main goals is to modernise the value chain of the coffee industry in the Democratic Republic of Congo.

Jerdia’s mission begins with the processing of the dried bean (PARCH) and ends with the marketing of Grade A Specialty Arabica Coffee.  Their operating cycle begins with the purchase of the parchment, the sorting of the green coffee, the roasting, the grinding, the packaging and the marketing: from field to table.

In general, Jerdia advocates valuing the local products of Congolese fields which are faced with the problem of distribution and processing.

Why did you apply for the Co-Working programme, what was your main need?

Through the Co-Working programme, we will have the possibility to work freely in an official way, and thus materialise our desire to enhance the value of Congolese coffee by improving the productivity and competitiveness of the value chains linked to coffee production.  The programme will also support us in contributing to the reduction of unemployment.

Moreover, the programme will enable us to improve our reputation.

How long have you been operating in Goma?

For just under 6 months.

What are your hopes for your business and its impact in Goma?

We hope, with our company, to set up a modern roasting unit in the city of Goma. This unit will reduce the rate of export of our raw materials (parchment coffee and/or green coffee) to foreign processing units.

Thus, as part of the promotion of the consumption of local Congolese products, we will be able to process our Congolese coffee locally and export it as a finished product (roasted and ground coffee well packaged) to the outside world at competitive prices.

As an entrepreneur, what are your hopes for the city of Goma?

Our hope is to acquire modern equipment and working capital to bring high quality coffee to the city’s market.

This project to modernise the roasting of Congolese coffee is undoubtedly one of the most interesting and promising local entrepreneurship projects of the moment, because in the whole city there is only one private roasting unit, which is not accessible to the public, while demand for freshly roasted coffee is growing in Goma and beyond.

You can follow Jerdia on Twitter for more updates.


FR. Le mercredi 8 décembre, nous avons officiellement lancé notre programme de co-working, Mwanzo Enterprise. Lors du lancement, nous avons entendu chacune de nos entreprises nous parler de ce qui les inspire et de la manière dont elles font la différence. Nous avons décidé de leur poser quelques questions afin que vous puissiez vous aussi apprendre à les connaître.

La deuxieme entreprise que nous allons vous présenter est Jerdia Enterprise.

Jerdia Enterprise est une entreprise de café qui opère dans le secteur de l’agro-transformation et bien plus encore.

L’un de ses principaux objectifs est de moderniser la chaîne de valeur de l’industrie du café en République démocratique du Congo.

La mission de Jerdia commence par le traitement du grain séché (PARCH) et se termine par la commercialisation de café Arabica de spécialité de grade A. Leur cycle de fonctionnement commence par l’achat de la parche, le tri du café vert, la torréfaction, la mouture, l’emballage et la commercialisation : du champ à la table.

De manière générale, Jerdia prône la valorisation des produits locaux des champs congolais qui sont confrontés au problème d’écoulement et de la transformation en donnant de la valeur à ceux-ci.

Pourquoi avez-vous postulé pour le programme de Co-Working, quel était votre besoin principal ?

A travers le programme de Co-Working, nous auront la possibilité de travailler librement dans le formel et ainsi matérialiser notre volonté manifeste de valoriser le Café Congolais en améliorant la productivité et la compétitivité des chaînes de valeur liées à la production du café et en Contribuant à la réduction du chômage.

Le programme nous permettra d’améliorer notre notoriété.

Depuis combien de temps opérez-vous à Goma ?

Moins de 6 mois.

Quelles sont vos espoirs pour votre entreprise et son impact dans la ville de Goma ?

Nous espérons, avec notre entreprise, mettre en place une unité moderne de torréfaction dans la ville de Goma. Cette unité permettra de réduire le taux d’exportation de nos matières premières (Café parche et/ou Café vert) vers les unités de transformation étrangères.

Ainsi, dans le cadre de la promotion pour la consommation des produits locaux congolais, nous serons à mesure de transformer notre Café Congolais sur place et l’exporter comme en produit fini (café torréfié et moulu bien emballé) vers l’extérieur à des prix compétitifs.

Entant qu’entrepreneur, quelles sont vos espoirs pour la ville de Goma ?

Nous espérons voir une grande partie de la ville être actif dans le monde numérique et être cap

Notre espoir est de parvenir à l’acquisition des équipements modernes et du fond de roulement pour mettre sur le marché de la Ville un café de qualité supérieur.

Ce projet de modernisation de la torréfaction du café Congolais est sans aucun doute l’un des projets d’entrepreneuriat local parmi les plus intéressants et prometteurs de ce moment car dans toute la Ville il n’existe qu’une seule Unité de torréfaction privée et non accessibles au public alors que la demande pour le café fraîchement torréfié est croissante à Goma.

Vous pouvez suivre Jerdia sur Twitter pour plus de mises à jour:

Mwanzo Enterprise Introducing: Savoir Plus Organisation

EN. On Wednesday 8 December we officially launched our co-working programme, Mwanzo Enterprise. At the launch, we heard from each of our enterprises what their inspirations are and how they are making a difference we decided to ask them a few questions so that you could get to know them too.

The next enterprise that we will be introducing you to is Savoir Plus Organisation.

Savoir Plus Organisation is involved in:

General Communication

In this department, Savoir Plus produces communication plans tailored to the client’s needs and ensures the development of a strategic plan that is also adapted to the client’s targets. In the same department, Savoir Plus also organises communication consulting and digital marketing for the promotion of goods and services for organisations, companies and individuals. Additionally, Savoir Plus produces high quality communication support at a very good price and in good time (graphic designs of all kinds, audio-visuals and printing). Savoir Plus also ensures consistent follow-up on the evolution of the impact of the communication of its customers, and offers services on the digital presence of its customers.

Event Organisation

In this department, Savoir Plus organises events of all kinds (festive, artistic, etc.) by producing an event plan to make the ceremonies more beautiful and memorable. Savoir Plus also provides media coverage (photos, videos and prints) with quality photographers and cameramen.

Artistic Programming and Support

This department is mainly concerned with the promotion of local and national artists to increase their visibility, to increase their level of talent and reputation. In this department there are programmes for the artistic mentoring of talented young people and their promotion through the production of performance shows such as Humour Slam; a show that features local slammers and comedians. Humour Slam is currently in preparation for its third edition in May 2022 and will take place in Goma. Savoir plus also organises a quarterly conference for artists to discuss difficulties they encounter and to reflect on possible solutions.

Why did you apply for the Co-Working programme, what was your main need?

Our main need was to increase our working time, to increase our reputation and to have a working space – in other words, an address.

How long have you been operating in Goma?

About 3 years.

What are your hopes for your business and its impact in Goma?

We hope to be a reference point with regards to each specific area we work in here in Goma. That is our hope for this year and we think we will succeed, given the determination of the team.

As an entrepreneur, what are your hopes for the city of Goma?

We hope to be able to change the way of communicating given our particularity in this field, to improve the consideration of the local artist and the quality of the organisation of events.

You can follow Savoir Plus on the following platforms for more updates on their progress:


FR. Le mercredi 8 décembre, nous avons officiellement lancé notre programme de co-working, Mwanzo Enterprise. Lors du lancement, nous avons entendu chacune de nos entreprises nous parler de ce qui les inspire et de la manière dont elles font la différence. Nous avons décidé de leur poser quelques questions afin que vous puissiez vous aussi apprendre à les connaître.

La quatrième entreprise que nous allons vous présenter est Savoir Plus Organisation.

Savoir plus intervient dans:

Communication globale

Dans ce département, Savoir Plus réalise des plans de communication adaptés aux besoins du client et assure le développement d’un plan stratégique également adapté aux cibles du client. Dans ce même département, Savoir Plus organise également le conseil en communication et le marketing digital pour la promotion des biens et services des organisations, entreprises et particuliers. En outre, Savoir Plus réalise des supports de communication de qualité, à un prix très avantageux et dans les délais impartis (créations graphiques en tous genres, audiovisuels et impression). Savoir Plus assure également un suivi constant de l’évolution de l’impact de la communication de ses clients, et offre des services sur la présence numérique de ses clients.

Événementiel

Dans ce département, Savoir Plus organise des événements de toutes sortes (festifs, artistiques, etc.) en réalisant un plan d’événement pour rendre les cérémonies plus belles et mémorables. Savoir Plus assure également la couverture médiatique (photos, vidéos et impressions) avec des photographes et cameramen de qualité.

Artistique

Ce département s’occupe principalement de la promotion des artistes locaux et nationaux afin d’accroître leur visibilité, d’augmenter leur niveau de talent et leur réputation. Dans ce département, il existe des programmes pour l’encadrement artistique de jeunes gens talentueux et leur promotion par la production de spectacles tels que Humour Slam; un spectacle qui met en scène des slameurs et des humoristes locaux. Humour Slam est actuellement en préparation pour sa troisième édition en mai 2022 et aura lieu à Goma. Savoir plus organise également une conférence trimestrielle pour les artistes afin de discuter des difficultés qu’ils rencontrent et de réfléchir à des solutions possibles.

Pourquoi avez-vous postulé pour le programme de Co-Working, quel était votre besoin principal ?

Notre besoin principal était d’accroître notre temps de travail, accroître notre réputation et avoir un espace de travail autrement dit une adresse.

Depuis combien de temps opérez-vous à Goma ?

Depuis 3 ans.

Quelles sont vos espoirs pour votre entreprise et son impact dans la ville de Goma ?

On espère être une référence dans nos domaines d’intervention ici à Goma au courant de cette année et pensons y arriver vu la détermination de l’équipe.

Entant qu’entrepreneur, quelles sont vos espoirs pour la ville de Goma ?

Nous espérons pouvoir changer la façon de communiquer étant donné notre particularité dans ce domaine, améliorer la considération de l’artiste local et la qualité d’organisation des événements.

Vous pouvez suivre Savoir Plus sur les réseaux sociaux ici en bas pour plus de mises à jour:

Mwanzo Enterprise Introducing: CoiffHeure

EN. On Wednesday 8 December we officially launched our co-working programme, Mwanzo Enterprise. At the launch, we heard from each of our enterprises what their inspirations are and how they are making a difference we decided to ask them a few questions so that you could get to know them too.

The first enterprise that we will be introducing you to is CoiffHeure.

CoiffHeure is a digital solution (mobile and web application) that allows clients to book appointments, integrating a management system for hair salons. The enterprise is the brainchild of 17 year old CEO, Docile Batumike. Other team members include Kabungo Joseph (Conception), Daniel  (Treasurer), Simeon  (IT) and Gruuy (IT).

For the mobile and web application side, the application will be on Playstore and AppStore.  On the management system side, the application is installed in a POS (Point of Service) device which is used as a management system device.

On the management system side, the application allows the management team to produce daily, weekly and monthly reports, print invoices and send electronic invoices to salon managers via WhatsApp or through CoiffHeure’s system.

A few questions for the CoiffHeure team…

Why did you apply for the Co-Working programme, what was your main need?

(Docile): To deepen my knowledge in the entrepreneurial world, to have more opportunities, and also to perfect my solution, idea and to start my project with the help and support of The Congo Tree.

How long have you been operating in Goma?

For just under 6 months.

What are your hopes for your business and its impact in Goma?

Our biggest hope is to see our solution being used, removing the problem that we have seen, and bringing innovation to the hair salon business.

As well as in other businesses that can be managed by our solution.

As an entrepreneur, what are your hopes for the city of Goma?

We hope to see a large part of the city being active in the digital world and being able to understand that technology is normal and is a good solution for many problems.

You can follow CoiffHeure on Facebook for more updates. 


FR. Le mercredi 8 décembre, nous avons officiellement lancé notre programme de co-working, Mwanzo Enterprise. Lors du lancement, nous avons entendu chacune de nos entreprises nous parler de ce qui les inspire et de la manière dont elles font la différence. Nous avons décidé de leur poser quelques questions afin que vous puissiez vous aussi apprendre à les connaître.

La première entreprise que nous allons vous présenter est CoiffHeure.

CoiffHeure est une solution numérique (application mobile et web) qui permet aux clients de prendre des rendez-vous, en intégrant un système de gestion pour les salons de coiffure. L’entreprise est le fruit du travail d’un jeune CEO de 17 ans, Docile Batumike. Les autres membres de l’équipe sont Kabungo Joseph (Conception), Daniel Nkungo (Caisse), Simeon Ash (IT) et Gruuy Salongo (IT).

Pour le côté application mobile et web, l’application sera sur Playstore et AppStore. Du côté du système de gestion, l’application est installée dans un appareil POS (Point of Service) qui est utilisé comme appareil du système de gestion.

Du côté du système de gestion, l’application permet à l’équipe de gestion de produire des rapports quotidiens, hebdomadaires et mensuels, d’imprimer des factures et d’envoyer des factures électroniques aux gérants de salons via WhatsApp ou via le système de CoiffHeure.

Quelques questions à l’équipe CoiffHeure…

Pourquoi avez-vous postulé pour le programme de Co-Working, quel était votre besoin principal ?

Pour mieux approfondir mes connaissances dans le monde entrepreneurial, avoir plus les opportunités, et aussi pour perfectionner ma solution, idée et commencer mon projet avec l’aide, l’accompagnement de The Congo Tree.

Depuis combien de temps opérez-vous à Goma ?

Moins de 6 mois.

Quelles sont vos espoirs pour votre entreprise et son impact dans la ville de Goma ?

Notre plus grand espoir c’est voir notre solution être utilisée, supprimer le problème constaté, et apporter l’innovation dans le domaine de salons de coiffures.

Ainsi que dans d’autres business capable d’être géré par notre solution.

Entant qu’entrepreneur, quelles sont vos espoirs pour la ville de Goma ?

Nous espérons voir une grande partie de la ville être actif dans le monde numérique et être capable de comprendre que la technologie c’est normal et c’est une bonne solution pour plusieurs problèmes.

Vous pouvez suivre CoiffHeure sur Facebook pour plus de mises à jour:

Voyage à Rutshuru – Mars 2022 (FR)

Au mois de mars, nous avons enfin eu l’occasion de rendre visite à notre équipe à Rutshuru et de commencer le voyage WYLD avec une nouvelle cohorte de jeunes. Non seulement nous sommes allés pour commencer un nouveau programme, mais aussi pour évaluer les projets d’action sociale de nos jeunes. Nous avons eu beaucoup de plaisir à partager nos expériences avec les jeunes, tout en les incitants à réfléchir à leur responsabilité envers la communauté et à l’importance de la résolution des problèmes.

The Congo Tree gère le programme WYLD à Rutshuru depuis 2017, cette fois-ci nous avons eu le plaisir de lancer notre 5ème cohorte.

Notre vision est toujours d’inspirer, d’équiper et de soutenir les jeunes. Nous voulons développer leurs compétences personnelles et leur montrer qu’ils doivent avoir de grandes visions. Notre programme est basé sur le développement personnel et nous avons développé des sessions sur les images de leadership, la connaissance de soi, la résolution de conflits, la confiance, le travail d’équipe et le mentorat. Au cours de l’année prochaine, ce nouveau groupe de jeunes va s’influencer mutuellement, en assistant aux réunions mensuelles et en participant au programme de mentorat.

Pour que les relations de mentorat évoluent bien parmi les jeunes, nous avons organisé une session “Tree of Life” avec les jeunes, qui permet à nos jeunes d’identifier leurs compétences, de comprendre leurs origines et de partager leurs visions de l’avenir.

Rutshuru, qui fait partie de la province du Nord-Kivu, a connu beaucoup de conflits et d’insécurité en raison des groupes armés présents dans la région. La dernière activité a été signalée en janvier 2022 avec la résurrection de divers groupes armés dans la partie orientale du territoire de Rutshuru. Auparavant, ces groupes armés avaient pris le contrôle du territoire de Rutshuru pendant plus d’un an. Outre les groupes armés, les conflits tribaux et ethniques continuent d’exaspérer la population. Les jeunes sont les plus manipulés par les politiciens mais aussi par leurs autorités traditionnelles, ce qui en fait à la fois des victimes et des coupables.

Cinq ans après le lancement du programme WYLD de The Congo Tree, nous constatons que nos jeunes participent à la résolution des problèmes de la communauté.  Ces jeunes, ayant reçu la formation nécessaire sur la résolution des conflits, forment des clubs de paix dans la communauté afin d’instaurer une cohabitation pacifique.

En plus de travailler sur la paix, nos jeunes entreprennent des actions qui peuvent aider la communauté. En ce qui concerne l’évaluation, nous avons constaté qu’un certain nombre de nos jeunes leaders ont lancé des projets d’action sociale dans la communauté.  En réponse aux problèmes de malnutrition et d’insécurité alimentaire, nos jeunes ont lancé des projets d’action sociale axés sur l’agriculture végétale et l’élevage.

     

Il existe maintenant des champs communautaires réunissant des jeunes de différentes tribus. Aujourd’hui, avec nos 60 jeunes qui sont équipés dans le programme WYLD, nous avons un impact sur la communauté et contribuons à créer une image positive de Rutshuru.

Pour conclure notre voyage, nous avons rencontré plusieurs de nos anciens élèves qui ont fait de grandes choses dans la communauté. Nous espérons que dans dix ans, nous verrons une communauté où les jeunes prendront la tête du développement communautaire.

Deux semaines après leur départ de Rutshuru, nos jeunes ont malheureusement dû quitter leurs maisons en quête de sécurité, le conflit ayant à nouveau éclaté. Pour autant que nous le sachions, les gens commencent à retourner chez eux et nous espérons que la situation sera bientôt suffisamment sûre pour que nos jeunes puissent tenir leur réunion mensuelle.

Nous continuons à porter dans nos cœurs nos jeunes, leurs familles et leurs communautés. Nous vous demandons de vous joindre à nous pour continuer à prier pour la stabilité et la sécurité.

Trip to Rutshuru – March 2022 (EN)

In the month of March, we finally had the opportunity to visit our team in Rutshuru and start the WYLD journey with a new cohort of young people. Not only did we go to start a new programme, we also went to evaluate the social action projects of our young people. We had a wonderful time sharing our experiences with the young people whilst inspiring them to think about their responsibility to the community and the importance of problem solving.

The Congo Tree has been running the WYLD Programme in Rutshuru since 2017, this time round we had the pleasure of launching our 5th cohort.

Our vision is always to inspire, equip and support young people. We want to develop their personal skills and show them that they should have big visions. Our programme is based on personal development and we have developed sessions on leadership images, self-knowledge, conflict resolution, confidence, teamwork and mentoring. Over the next year this new group of young people will influence each other, by attending monthly meetings and by participating in the mentoring programme.

In order for the mentoring relationships to evolve well among the youth, we ran a Tree of Life session with the youth which allows our young people to identify their skills, understand their backgrounds and share their visions for the future.

Rutshuru, being a part of the North Kivu province, has known a lot of conflict and insecurity due to the armed groups present in the area. The latest activity was reported in January 2022 with the resurrection of various armed groups in the eastern part of Rutshuru territory. Previously, these armed groups had taken control of the Rutshuru Territory for more than a year. Not only armed groups, but tribal and ethnic conflicts continue to aggrieve the population. Young people can all too easily be manipulated by politicians but also by their traditional authorities, which can make them both victims and perpetrators.

Five years after starting The Congo Tree WYLD Programme, we are seeing how our youth are participating in solving problems in the community.  These young people, having received the necessary training on conflict resolution, are forming peace clubs in the community to bring about peaceful cohabitation.

Not only working on peace, our young people are undertaking actions that can help the community. With regards to the evaluation, we encountered that a number of our young leaders have initiated social action projects in the community.  In response to the problems of malnutrition and food insecurity, our young people have started social action projects with a focus on plant agriculture and livestock.

     

Now there are community fields bringing together young people from different tribes to farm land together. Today with our 60 young people who are equipped in the WYLD programme, we are impacting the community and contributing towards creating a positive image of Rutshuru.

To round off our trip, we caught up with quite a few of our alumni who have gone on to do great things in the community. Our hope is that in 10 years’ time we will see a community where young people are taking the lead in community development.

Two weeks after leaving Rutshuru, sadly our young people had to leave their homes in search for safety as conflict broke out yet again. As far as we’re currently aware, people are starting to return back to their homes and we hope that it will soon be secure enough for our young people to hold their monthly meetings.

We continue to hold our young people, their families and their communities in our hearts. We ask that you join us in continuing to hope and pray for stability and security.

Voyage à Masisi – October 2021 (FR)

Le mercredi 13 octobre 2021, l’équipe de The Congo Tree s’est rendue dans le territoire de Masisi pour voir la progression holistique de la cohorte actuelle et évaluer le programme WYLD. En tant qu’équipe, nous avions eu le temps de réflexion sur les réalités de l’état de la sécuritaire région, tout en discutant sur le rôle des jeunes dans le chemin vers la paix et la stabilité.

Une réalité dont nous sommes conscients et que nous devons souvent rappeler est que : les jeunes sont à la fois victimes et participants des différents conflits qui se produisent dans le territoire de Masisi – les jeunes sont les plus exploités et manipulés.

Entre notre visite précédente et celle d’octobre à Masisi, l’insécurité a augmenté. En mai 2021, le gouvernement a annoncé que la province du Nord-Kivu serait en état de siège (État de Siège). Cela signifie essentiellement que nous sommes arrivés à Masisi dans un contexte de gouvernance militaire et policière – les militaires et policiers étant responsables de l’administration et de la gestion de la province, à la place de la fonction publique.

Lorsque nous avons rencontré Willy (Masisi Point Focal) et les autres facilitateurs (photographiés à gauche) ils nous ont expliqué les défis auxquels ils ont été confrontés en raison de l’insécurité croissante et les adaptations qui ont dû être faites. Chaque mois, l’activité des groupes armés augmentait, ce qui rendait de plus en plus difficile pour nos jeunes de se rencontrer en personne.

Comme mentionné précédemment, avec l’État de siège, les responsabilités administratives ont été transférées de la fonction publique aux militaires. Dans le cadre de ce processus, les militaires ont neutralisé la force des groupes armés, ce qui a entraîné une augmentation des conflits et de l’insécurité.

Pendant cette période, nos jeunes se rencontraient et communiquaient via les réseaux sociaux et les SMS. Les leçons mensuelles étaient envoyées par message et nos jeunes pouvaient envoyer des commentaires une fois qu’ils avaient reçu la leçon. Malgré tous les défis auxquels ils ont été confrontés, nos mentors et mentorés ont réussi à trouver un moyen de rester engagés dans le programme, de se soutenir mutuellement et de s’encourager régulièrement.

L’élément de projet d’action sociale de notre programme a également été compromis en raison du conflit et de l’insécurité. Comme les choses se sont calmées et que la stabilité a été rétablie, nous avons laissé notre équipe de Masisi avec l’espoir de les accompagner dans le relancement des projets d’action sociale.

Après notre réunion avec l’équipe de Masisi, nous avons été reçus par l’administrateur de la région (photographié à droite).

Nous étions certes intimidés et n’avions aucune idée de la façon dont nous serions reçus par un chef militaire de haut rang. Après nous avoir reçu et passer quelques moments d’échanges, nous l’avons remis un certificat en guise de remerciement pour tout le travail qu’il a accompli pour assurer la sécurité dans la région. Voici ce qu’il avait à dire en réponse à notre présence :

“L’espoir de Masisi repose sur ces jeunes, la nouvelle génération que votre organisation forme en mettant l’accent sur le développement personnel. Avec une nouvelle façon de voir le monde, de changer les choses et de faire face à des situations différentes, Masisi pourrait être capable de produire des jeunes talentueux au Nord-Kivu et en RDC en général. Le problème de Masisi ne commence pas avec les troubles que nous voyons aujourd’hui, mais avec le mauvais héritage que les jeunes reçoivent de leurs parents. Au lieu que les parents leur laissent des stratégies de développement territorial, ils leur ont laissé la haine et les conflits. Cela a conduit à une augmentation des guerres avec de nombreux groupes armés. Votre organisation est une réponse pour le leadership de la jeunesse. Nous savons que les jeunes sont la seule solution pour la paix à Masisi. Depuis que nous [les militaires] sommes ici, nous avons compris que de nombreuses organisations ne soutiennent pas les jeunes, mais vous faites la différence. Merci beaucoup pour vos encouragements et la reconnaissance du travail que nous faisons ici pour la paix. C’est un travail pour tous. L’influence que vous transmettez par votre leadership est d’une grande aide dans le processus de paix. Nous sommes ici pour vous accompagner et vous soutenir dans cette lutte.” Administrateur militaire de Masisi

     

Photos (gauche à droite): Alert Scolaire, Conseil Territorial de la Jeunesse

Le lendemain, nous avons consacré la matinée à rencontrer d’autres organisations qui travaillent avec les jeunes. Certaines de ces rencontres ont débouché sur des partenariats – à partir desquels notre Projet Ecole Masisi va démarrer.

Nous avons eu la chance de rencontrer l’équipe du Conseil Territorial de la Jeunesse (CTJ) de Masisi. Au cours de notre rencontre, nous avons discuté du rôle du CTJ dans le développement du territoire et de la manière dont il encourage les jeunes à réfléchir à la paix dans la région. Le rôle du CTJ est d’encadrer les jeunes et de les préparer à devenir des agents de développement, car ce sont les jeunes qui sont les catalyseurs du développement dans la communauté.

The Congo Tree, avec sa vision d’équiper, de soutenir et d’appuyer les jeunes, veut accompagner cette organisation et les nombreuses autres auxquelles nous avons parlé, pour permettre aux jeunes d’avoir de grandes visions pour le changement à Masisi.

Photos: Session de Tree of Life avec nos jeunes.

Enfin, nous avons passé du temps avec nos jeunes. Pour cela, nous avons animé une session de Tree of Life malgré une violente pluie qui a causée des bruits et ne permettait pas que nos voix soient entendues durant la session. Comme toutes les autres sessions, nos jeunes ont réfléchi à leurs origines, à la manière dont leurs histoires affectent les personnes qu’ils sont aujourd’hui et dont elles inspirent les personnes qu’ils veulent être.

Nous avons terminé la session en parlant des tempêtes de la vie qui peuvent parfois nous frapper. Dans le cadre de ce segment, nous nous sommes concentrés sur la résolution de problèmes et sur la manière dont nous pouvons nous sortir des différentes situations auxquelles nous sommes confrontés.

Les jeunes sont confrontés à de nombreux défis à Masisi, mais nous savons qu’ils développent les compétences nécessaires pour résoudre les problèmes et construire la paix dans leurs communautés, et nous continuerons à les soutenir dans cette tâche.