Voyage à Masisi – October 2021 (FR)25th February 2022

Le mercredi 13 octobre 2021, l’équipe de The Congo Tree s’est rendue dans le territoire de Masisi pour voir la progression holistique de la cohorte actuelle et évaluer le programme WYLD. En tant qu’équipe, nous avions eu le temps de réflexion sur les réalités de l’état de la sécuritaire région, tout en discutant sur le rôle des jeunes dans le chemin vers la paix et la stabilité.

Une réalité dont nous sommes conscients et que nous devons souvent rappeler est que : les jeunes sont à la fois victimes et participants des différents conflits qui se produisent dans le territoire de Masisi – les jeunes sont les plus exploités et manipulés.

Entre notre visite précédente et celle d’octobre à Masisi, l’insécurité a augmenté. En mai 2021, le gouvernement a annoncé que la province du Nord-Kivu serait en état de siège (État de Siège). Cela signifie essentiellement que nous sommes arrivés à Masisi dans un contexte de gouvernance militaire et policière – les militaires et policiers étant responsables de l’administration et de la gestion de la province, à la place de la fonction publique.

Lorsque nous avons rencontré Willy (Masisi Point Focal) et les autres facilitateurs (photographiés à gauche) ils nous ont expliqué les défis auxquels ils ont été confrontés en raison de l’insécurité croissante et les adaptations qui ont dû être faites. Chaque mois, l’activité des groupes armés augmentait, ce qui rendait de plus en plus difficile pour nos jeunes de se rencontrer en personne.

Comme mentionné précédemment, avec l’État de siège, les responsabilités administratives ont été transférées de la fonction publique aux militaires. Dans le cadre de ce processus, les militaires ont neutralisé la force des groupes armés, ce qui a entraîné une augmentation des conflits et de l’insécurité.

Pendant cette période, nos jeunes se rencontraient et communiquaient via les réseaux sociaux et les SMS. Les leçons mensuelles étaient envoyées par message et nos jeunes pouvaient envoyer des commentaires une fois qu’ils avaient reçu la leçon. Malgré tous les défis auxquels ils ont été confrontés, nos mentors et mentorés ont réussi à trouver un moyen de rester engagés dans le programme, de se soutenir mutuellement et de s’encourager régulièrement.

L’élément de projet d’action sociale de notre programme a également été compromis en raison du conflit et de l’insécurité. Comme les choses se sont calmées et que la stabilité a été rétablie, nous avons laissé notre équipe de Masisi avec l’espoir de les accompagner dans le relancement des projets d’action sociale.

Après notre réunion avec l’équipe de Masisi, nous avons été reçus par l’administrateur de la région (photographié à droite).

Nous étions certes intimidés et n’avions aucune idée de la façon dont nous serions reçus par un chef militaire de haut rang. Après nous avoir reçu et passer quelques moments d’échanges, nous l’avons remis un certificat en guise de remerciement pour tout le travail qu’il a accompli pour assurer la sécurité dans la région. Voici ce qu’il avait à dire en réponse à notre présence :

“L’espoir de Masisi repose sur ces jeunes, la nouvelle génération que votre organisation forme en mettant l’accent sur le développement personnel. Avec une nouvelle façon de voir le monde, de changer les choses et de faire face à des situations différentes, Masisi pourrait être capable de produire des jeunes talentueux au Nord-Kivu et en RDC en général. Le problème de Masisi ne commence pas avec les troubles que nous voyons aujourd’hui, mais avec le mauvais héritage que les jeunes reçoivent de leurs parents. Au lieu que les parents leur laissent des stratégies de développement territorial, ils leur ont laissé la haine et les conflits. Cela a conduit à une augmentation des guerres avec de nombreux groupes armés. Votre organisation est une réponse pour le leadership de la jeunesse. Nous savons que les jeunes sont la seule solution pour la paix à Masisi. Depuis que nous [les militaires] sommes ici, nous avons compris que de nombreuses organisations ne soutiennent pas les jeunes, mais vous faites la différence. Merci beaucoup pour vos encouragements et la reconnaissance du travail que nous faisons ici pour la paix. C’est un travail pour tous. L’influence que vous transmettez par votre leadership est d’une grande aide dans le processus de paix. Nous sommes ici pour vous accompagner et vous soutenir dans cette lutte.” Administrateur militaire de Masisi

     

Photos (gauche à droite): Alert Scolaire, Conseil Territorial de la Jeunesse

Le lendemain, nous avons consacré la matinée à rencontrer d’autres organisations qui travaillent avec les jeunes. Certaines de ces rencontres ont débouché sur des partenariats – à partir desquels notre Projet Ecole Masisi va démarrer.

Nous avons eu la chance de rencontrer l’équipe du Conseil Territorial de la Jeunesse (CTJ) de Masisi. Au cours de notre rencontre, nous avons discuté du rôle du CTJ dans le développement du territoire et de la manière dont il encourage les jeunes à réfléchir à la paix dans la région. Le rôle du CTJ est d’encadrer les jeunes et de les préparer à devenir des agents de développement, car ce sont les jeunes qui sont les catalyseurs du développement dans la communauté.

The Congo Tree, avec sa vision d’équiper, de soutenir et d’appuyer les jeunes, veut accompagner cette organisation et les nombreuses autres auxquelles nous avons parlé, pour permettre aux jeunes d’avoir de grandes visions pour le changement à Masisi.

Photos: Session de Tree of Life avec nos jeunes.

Enfin, nous avons passé du temps avec nos jeunes. Pour cela, nous avons animé une session de Tree of Life malgré une violente pluie qui a causée des bruits et ne permettait pas que nos voix soient entendues durant la session. Comme toutes les autres sessions, nos jeunes ont réfléchi à leurs origines, à la manière dont leurs histoires affectent les personnes qu’ils sont aujourd’hui et dont elles inspirent les personnes qu’ils veulent être.

Nous avons terminé la session en parlant des tempêtes de la vie qui peuvent parfois nous frapper. Dans le cadre de ce segment, nous nous sommes concentrés sur la résolution de problèmes et sur la manière dont nous pouvons nous sortir des différentes situations auxquelles nous sommes confrontés.

Les jeunes sont confrontés à de nombreux défis à Masisi, mais nous savons qu’ils développent les compétences nécessaires pour résoudre les problèmes et construire la paix dans leurs communautés, et nous continuerons à les soutenir dans cette tâche.