All posts by Philippa Walusimbi

Mentoring: Spring Update (EN)

Masisi

Throughout February, the Leader Mentors and Young Leaders made every effort to make their discussion time as effective as possible. The mentoring sessions have allowed us to see the Leader Mentors and Young Leaders influence each other positively. This cohort started in December 2020, and as of February, our young people were in their second month of continuing the mentoring programme.

In a few months, we’ll be sharing the testimony of a young person who started the mentoring programme and within two months he started to experience some changes in his attitude. He is starting to have a deep desire to see himself live out his full potential.

Goma

We have two cohorts participating in the mentoring programme in Goma town. Each cohort is made up of 26 young people (12 girls and 14 boys) who are divided into Leader Mentors and Young Leaders. During February, all the teams had the time to challenge each other, and it was excellent. Here is how it went for each cohort:

 ‘Humour’ cohort:  This cohort has proven to be strong and creative, since participating in the mentoring programme. Our Leader Mentor team is made up of a variety of talented artists and entrepreneurs. Our Young Leaders (their Mentees) are benefitting from their creative and inspirational influence. This helps them to consider their dreams and personal growth.  

We were happy to hear from the mother of one of our Young Leaders that, since her child has been a part of The Congo Tree, there has been a change. Through the mother’s expression, it was clear that before The Congo Tree, this young person’s future did not look hopeful. It was noticed that after participating in the training and mentoring sessions, the creative entrepreneurial spirit of this child has been revealed. The family are celebrating and we are proud of this young person.  

 Important news for this cohort:   

  • One of our young people from this cohort is passionate about comedy. On Saturday 20 February 2021, he organised a comedy show in Goma in the hall of the Alliance Française. More than 100 young people attended this event. The event was therapeutic for some and an opportunity for others to relax. The event was called: …randomly like this. Those who attended the show had high praise and many said that it was a magnificent event.  
  • We also attended a conference where two mentees, Esther and Yannick, performed at a poetry slam. Even two days after the event, it was evident that their prowess had a lasting impact on the young people who attended.  As with Esther and Yannick, we see that the more our young people challenge themselves, the more other young people are inspired.   

‘Panthers’ cohort:  This is a strong team that continues with monthly mentoring meetings. All the young people are based in Goma, among them are professionals and others who are engaged in business. The mentees include those who are high school students and university students. Most of our young people find they can apply their training in the real world, from the school setting to a professional setting. In February, the young people had the opportunity to meet in the mentoring session for their six-month mentoring evaluation.  

Rutshuru

In February, Rutshuru was declared to be a red zone (areas not recommended) by international travel advisors. This was due to the increased insecurity and criminal activity taking place in the area.

On 22 February 2021, the Italian Ambassador, his bodyguard and driver were killed in a robbery. Following that, there was a succession of ambushes, kidnappings and other criminal acts taking place in this area. We were there in February to facilitate the WYLD training programme before these tragedies occurred. We were grateful that the young people were able to their journey on the mentoring scheme.

We have 7 mentor pairs. For their first mentoring session, in their pairs, our Mentors and Mentees completed a questionnaire to establish areas of the Mentees lives where they would like some support. Based on the questionnaire answers, the Mentor then helped their Mentee set their goals.

When we assigned the pairs, we considered the individual profiles and how each person balanced the other. We also considered travel routes so that there would be no trouble in meeting people who live in remote villages. We look forward to sharing how these relationships develop with you over the next coming months.

Report by: Sage Dunia

Mentoring: Spring Update (FR)

Masisi

Tout au long du mois de février, les Leader Mentors et les Jeunes Leaders se sont efforcés de rendre leur temps de discussion aussi efficace que possible. Les sessions de mentorat nous ont permis de voir les Leader Mentors et les Jeunes Leaders s’influencer mutuellement de manière positive. Cette cohorte a commencé en décembre 2020 et, en février, elle en était à son deuxième mois de poursuite du programme de mentorat.

Dans quelques mois, nous partagerons le témoignage d’un jeune qui a commencé le programme de mentorat et qui, en deux mois, a commencé à ressentir des changements dans son attitude. Il commence à avoir un profond désir de se voir vivre pleinement son potentiel.

Goma

Nous avons deux cohortes qui participent au programme de mentorat dans la ville de Goma. Chaque cohorte est composée de 26 jeunes (12 filles et 14 garçons) qui sont répartis en Leader Mentors et Jeunes Leaders. Au cours du mois de février, toutes les équipes ont eu le temps de se défier les unes les autres, et c’était excellent. Voici comment cela s’est passé pour chaque cohorte :

La cohorte “Humour” : Cette cohorte s’est révélée forte et créative, depuis sa participation au programme de mentorat. Notre équipe de leaders mentors est composée d’une variété d’artistes et d’entrepreneurs talentueux. Nos jeunes leaders (leurs mentorés) bénéficient de leur influence créative et inspirante. Cela les aide à envisager leurs rêves et leur développement personnel.

Nous avons été heureux d’apprendre par la mère d’un de nos jeunes leaders que, depuis que son enfant fait partie de The Congo Tree, il y a eu un changement. A travers l’expression de la mère, il était clair qu’avant The Congo Tree, l’avenir de cette jeune personne ne semblait pas prometteur. On a remarqué qu’après avoir participé aux sessions de formation et de mentorat, l’esprit d’entreprise créatif de cet enfant s’est révélé. La famille est en fête et nous sommes fiers de cette jeune personne.

Nouvelles importantes pour cette cohorte :

  • L’un de nos jeunes de cette cohorte est passionné par la comédie. Le samedi 20 février 2021, il a organisé un spectacle d’humour à Goma dans la salle de l’Alliance Française. Plus de 100 jeunes ont assisté à cet événement. L’événement a été thérapeutique pour certains et une occasion pour d’autres de se détendre. L’événement s’appelait : …”Au hasard comme ça”. Les personnes qui ont assisté au spectacle ont fait de grands éloges et beaucoup ont dit que c’était un événement magnifique.
  • Nous avons également assisté à une conférence au cours de laquelle deux mentorés, Esther et Yannick, ont participé à un slam de poésie. Même deux jours après l’événement, il était évident que leurs prouesses ont eu un impact durable sur les jeunes qui y ont assisté. Comme pour Esther et Yannick, nous constatons que plus nos jeunes se lancent des défis, plus les autres jeunes sont inspirés.

La cohorte “Panthers” : Il s’agit d’une cohorte solide qui continue avec des réunions mensuelles de mentorat. Tous les jeunes sont basés à Goma, parmi eux des professionnels et d’autres qui sont engagés dans les affaires. Les mentorés sont des lycéens et des étudiants. La plupart d’entre eux trouvent qu’ils peuvent appliquer leur formation dans le monde réel, du cadre scolaire au cadre professionnel. En février, les jeunes ont eu l’occasion de se réunir dans le cadre de la session de mentorat pour leur évaluation de six mois de mentorat.

Rutshuru

En février, Rutshuru a été déclaré zone rouge (zones déconseillées) par les conseillers en voyages internationaux. Cela est dû à l’insécurité accrue et aux activités criminelles qui ont lieu dans la région.

Le 22 février 2021, l’ambassadeur d’Italie, son garde du corps et son chauffeur ont été tués lors d’un vol à main armée. Par la suite, les embuscades, les enlèvements et autres actes criminels se sont succédé dans cette région. Nous étions sur place en février pour faciliter le programme de formation de la Journée mondiale de la jeunesse avant que ces tragédies ne se produisent. Nous sommes reconnaissants aux jeunes d’avoir pu participer au programme de mentorat.

Nous avons 7 paires de mentors. Pour leur première session de mentorat, nos mentors et nos mentorés ont rempli un questionnaire afin de déterminer les domaines de la vie des mentorés dans lesquels ils aimeraient être soutenus. Sur la base des réponses au questionnaire, le Mentor ensuite aidé son Mentee à fixer ses objectifs.

Nous espérons que ce nouveau groupe sera une bonne représentation de Rutshuru. Lorsque nous avons assigné les paires, nous avons pris en compte les profils individuels et la manière dont ils s’équilibraient. Nous avons également pris en compte les itinéraires de voyage afin qu’il n’y ait pas de difficultés à rencontrer les personnes qui vivent dans des villages éloignés. Nous sommes impatients de partager avec vous l’évolution de ces relations au cours des prochains mois.

Report by: Sage Dunia

Focus on a Leader Mentor: Irène

EN: Since childhood, Irène has lived in a neighbourhood characterised by violence, insecurity and kidnapping. This reality has not stopped her, and today she is studying Economics at the University of Goma. She is in the first year of her degree.

Irène is the fifth child in her household. Whilst her father was travelling on business and looking after his other families Irène witnessed the reality that her mother was going through.  Her father’s lifestyle shaped her outlook on life.

For Irène it was an irreparable shock. From a young age, she began to despair that her life would be like her mother’s and that it was soon to come. The question that rose in her was – what could she do other than wait for it to happen? As many of her friends made fun of her, their taunts fed her despair, everything was dark, her anger developed and all she wanted was to be alone and not talk to anyone.  

Despite this Irène went to English classes which allowed her to get used to being around people. Then, one day, her paternal uncle decided to pay for her studies despite the difficulties of life. It was like something from a dream but reality. One day after one of her classes, a friend who was in the WYLD programme approached Irène and asked why she had been so quiet. After Irène’s answer, the friend asked Irène to apply for a leadership course where everything changed completely.  

After hearing Irène’s interesting story, she was selected as one of the mentees for the WYLD programme. This female leader started her journey with the desire for change. She was most motivated by the vision session where she discovered what she needed to do in life. She declares that it was through the vision session that she chose what to study at university. She also made sure to tell other young people involved in The Congo Tree training not to take it lightly, it can change a person’s whole life if they are focused. Now, thanks to the allocation of a mentor, Irène has been blessed with a female leader who boosts her every day to pursue her dreams –  

“IDA BUTSITSI works with me in all areas of life. Today, I am starting a business selling Vietnamese clothes to ladies, an idea I had since the vision session. I was afraid to start thinking about how I needed to find money to start the business. Thankfully, my mentor motivated me to start small by setting goals. As I dream of becoming a businesswoman with my big world-famous company, I tell myself that I should start small and focus on my goals. Today, my whole family is proud of me because of the incredible change that has happened in me, since I became a part of The Congo Tree.”  

Interview by: Toussaint Muvuye

 


FR. Depuis son enfance, Irène vit dans un quartier caractérisé par la violence, l’insécurité et les enlèvements. Cette réalité ne l’a pas arrêtée, et aujourd’hui elle étudie l’économie à l’Université de Goma. Elle est actuellement en première année de licence. 

Irène est le cinquième enfant de son foyer. Le mode de vie de son père l’a amenée à avoir une certaine vision de la vie. Elle a été témoin de la réalité que vivait sa mère, alors que son père était en voyage d’affaires et s’occupait de ses autres familles.  

Pour Irène, c’est un choc irréparable. Dès son plus jeune âge, elle commence à désespérer de voir sa vie ressembler à celle de sa mère et c’est bientôt le cas. La question qui s’est posée à elle était : que pouvait-elle faire d’autre que d’attendre que cela arrive ? Beaucoup de ses amis se moquaient d’elle, leurs railleries alimentaient son désespoir, tout était sombre, sa colère se développait et tout ce qu’elle voulait, c’était être seule et ne parler à personne.  

Malgré cela, Irène suivait des cours d’anglais qui lui permettaient de s’habituer à être entourée de gens. Puis, un jour, son oncle paternel a décidé de payer ses études malgré les difficultés de la vie, c’était comme un rêve mais une réalité. Un jour, après l’un de ses cours, un ami qui participait au programme WYLD a abordé Irène et lui a demandé pourquoi elle était si calme. Après la réponse d’Irène, l’amie lui a demandé de s’inscrire à un cours de leadership, où tout a complètement changé.  

Après avoir entendu l’histoire intéressante d’Irène, elle a été sélectionnée comme l’un des mentorés du programme de la JMZT. Cette femme leader a commencé son parcours avec le désir de changement. Elle a été particulièrement motivée par la session de vision où elle a découvert ce qu’elle devait faire dans la vie. Elle déclare que c’est grâce à la session de vision qu’elle a choisi ce qu’elle voulait étudier à l’université. Elle a également tenu à dire aux autres bénéficiaires de la formation de l’Arbre du Congo de ne pas la prendre à la légère car elle peut changer toute une vie si la personne est concentrée. Aujourd’hui, grâce à l’attribution d’un mentor, Irène a eu la chance d’avoir une jeune fille leader qui l’encourage chaque jour à poursuivre ses rêves.  

“IDA BUTSITSI travaille avec moi dans tous les domaines de la vie. Aujourd’hui, je lance une entreprise de vente de vêtements vietnamiens aux femmes, une idée que j’avais depuis la session de vision. J’avais peur de commencer à penser à la façon dont je devais trouver de l’argent pour lancer l’entreprise. Heureusement, mon mentor m’a motivée à commencer modestement en me fixant des objectifs. Alors que je rêve de devenir une femme d’affaires avec ma grande entreprise de renommée mondiale, je me dis que je dois commencer petit, en me concentrant sur mes objectifs. Aujourd’hui, toute ma famille est fière de moi en raison de l’incroyable changement qui s’est produit en moi depuis que je fais partie de The Congo Tree.” 

Partnerships: BBOXX

EN. On 17 February 2021, the friends of BBOXX welcomed us to their office. There, we discussed the work that our two organisations do for young people.

BBOXX is an English company that works in Congo for the Electrification of Cities and Towns, using the modern solar power system for households. This company is also investing in the fight against deforestation and global warming by offering gas stoves to households. Apart from these objectives and being a commercial company, BBOXX also aims to develop the different skills of young people by focusing on personal and collective development.

Today 80% of its staff are young and put themselves at the service of the community. They also have several alumni of the WYLD programme (5 young people) working for the company. Our young people are making a difference in this company through their way of doing things but also through their creativity and above all their teamwork. Skills that the WYLD Programme focuses on every day.

“We find a big positive difference in the way young people who have gone through The Congo Tree work, they are innovative, can work well in teams and above all, know how to discover a problem to which we can find solutions. Their way of communicating with others is unique and this makes them more accepted by their colleagues. Olivier is the best and we need you to send us 3 or 4 more Olivier’s, this will make our work even better and more excellent. Thank you very much for the work you are doing to equip these young people. We are the ones on the ground in the professional world who feel the impact of your work. We encourage you to continue doing great and big things.” Mrs Divine Alice Kabolette, Chief Of Culture and People at BBOXX.

The Congo Tree in its vision of, inspiring and supporting young people wants to seek more opportunities, especially with these different alumni. This meeting with BBOXX was a great opportunity to share the impact of our work in the community. During our exchange, BBOXX promised to select us as a recruitment pool for staff to work for their company. We also discussed the possibility of organising training courses to equip some of their young workers.

Before ending our time together, we presented a Certificate Of Encouragement to BBOXX for their great work with the young people. This certificate is a symbol of the dedication of our two organisations to work for young people. We hope that every time they see this on their wall it will give them even more courage.


FR. Le 17 février 2021, les amis de BBOXX nous ont accueillis dans leurs bureaux. Nous y avons discuté du travail que nos deux organisations réalisent pour les jeunes.

BBOXX est une entreprise anglaise qui travaille au Congo pour l’électrification des villes et villages, en utilisant le système moderne d’énergie solaire pour les ménages. Cette société investit également dans la lutte contre la déforestation et le réchauffement climatique en proposant des réchauds à gaz aux ménages. Outre ces objectifs et le fait d’être une société commerciale, BBOXX vise également à développer les différentes compétences des jeunes en mettant l’accent sur le développement personnel et collectif.

Aujourd’hui, 80% de son personnel est jeune et se met au service de la communauté. Plusieurs anciens du programme WYLD (5 jeunes) travaillent également pour l’entreprise. Nos jeunes font la différence dans cette entreprise par leur façon de faire mais aussi par leur créativité et surtout leur travail d’équipe. Des compétences sur lesquelles le programme WYLD se concentre chaque jour.

“Nous constatons une grande différence positive dans la façon de travailler des jeunes qui sont passés par l’Arbre du Congo, ils sont innovants, savent travailler en équipe et surtout, savent découvrir un problème auquel nous pouvons trouver des solutions. Leur façon de communiquer avec les autres est unique et cela les rend plus acceptés par leurs collègues. Olivier est le meilleur et nous avons besoin que vous nous envoyiez 3 ou 4 autres Olivier, cela rendra notre travail encore meilleur et plus excellent. Merci beaucoup pour le travail que vous faites pour équiper ces jeunes. Nous sommes ceux qui, sur le terrain, dans le monde professionnel, ressentons l’impact de votre travail. Nous vous encourageons à continuer à faire de grandes et grandes choses”. Mme Divine Alice Kabolette, Chef de la culture et du peuple à BBOXX.

L’Arbre du Congo dans sa vision de, inspirer et soutenir les jeunes veut chercher plus d’opportunités, surtout avec ces différents anciens. Cette rencontre avec BBOXX a été une excellente occasion de partager l’impact de notre travail dans la communauté. Au cours de notre échange, BBOXX a promis de nous sélectionner comme vivier de recrutement de personnel pour travailler dans leur entreprise. Nous avons également discuté de la possibilité d’organiser des cours de formation pour équiper certains de leurs jeunes travailleurs.

Avant de terminer notre temps ensemble, nous avons présenté un certificat d’encouragement à BBOXX pour leur grand travail avec les jeunes. Ce certificat est un symbole de l’engagement de nos deux organisations à travailler pour les jeunes. Nous espérons que chaque fois qu’ils le verront sur leur mur, cela leur donnera encore plus de courage.

Report by Medi Muyisa

Focus on a Young Leader: Marie

EN. My All Day Job

Marie, a young girl from Rutshuru, is now a part ofThe Congo Tree is taking part in the WYLD Programme. Marie is a very intelligent young girl who is adapting to the context of the environment in which she lives. After the four-day Intensive Training Marie understands that she is called to help other members of her community. Her story is a little more particular and very interesting. Here is more of her story.

Marie had a slightly more difficult childhood until, at the age of 17, she became pregnant and gave birth to a baby girl. Things certainly became more difficult and she had to do her best to raise her little girl alone without the father present.

“This was the first challenge I encountered in my life and I had to make big decisions or let my daughter die. I have received some psychological support from my friends and I am doing my best to go on living. I started working in the area of construction houses to get some money to help my little girl but as time went on it was harder and I didn’t know who to confide in.”

In 2019, she had the opportunity to get in touch with The Congo Tree through a friend who had just finished the programme and who encouraged her every day to dream big and above all to move forward because there is always hope. Fortunately Marie was selected for the programme.

“Following the Programme, I was challenged and found that I am able to accomplish great things with my abilities. I understood that what I lack is self-knowledge but also self-esteem. My problems continue to weigh on me because I did not know the strengths and abilities that were within me. The session on self-knowledge helped me a lot in coming back to myself and asking myself the question about my future. Now my story has begun to change.”

Just after the training, I started a small business with the money from the social actions in my team. Wow, this has been a great support for my and my small family. This is what I started to do, inspired by the Problem Solving session, I learnt that in Rutshuru, there is a big problem to get the cassava flour. I decided to start selling cassava flour to the community. I can say that my flour is the most in demand because by serving others I know how to encourage them with words that can influence them to come back again the following day. I started with one bag of cassava [flour] but today I am able to supply five bags. So my work all day long is to give hope to others and call them to change because they are also capable of doing great things and having values in the community.

Many of the present young girls are gathered around me and we have decided to start dreaming big and start taking action. We are organising Village Savings and Credit Associations systems to enable us to save money and make sure that our small actions can move forward. I have 30 young people who are in my group and we are progressing very well. The influence that The Congo Tree has taught me has meant that I don’t just limit myself to myself but also to many others in my community. It’s a great opportunity to be part of this great Congo Tree family and I know that in the future I will continue to do big things.”


FR. Mon Travail de tout le Jour 

Marie, Une jeune Fille de Rutshuru, est maintenant dan le programme de The Congo Tree avec le Programme WYLD. Marie est une jeune fille très intelligente et s’adapter au contexte du milieu  elle est entre de vivre. Apres la Formation Intense pendant quatre jours Marie a compris qu’elle est appelle a aider d’autre membre de sa Communauté. Son Histoire est un peu plus particulière et très Intéressant. Voici quelques détailles. 

Marie a vécu une enfance un peu plus difficile jusqu’à ce qu’à l’âge de 17 ans, elle se retrouve enceinte et donne naissance à une petite fille. Certes les choses deviennent plus difficiles et doit faire de son mieux pour élever sa petite fille seul  sans son père.  

<<Voici le premier défit que j’ai rencontré dans ma vie et je devais  prendre des grandes décisions ou laisser ma fille mourir. J’ai reçu quelques soutien psychologique de mes amis  et je fais mon mieux pour continuer a vivre. J’ai commencé à travailler dans des maisons de chantiers pour avoir un peu d’argent enfin d’aider sa petite fille mais plus le temps avancer, c’était plus difficile et ne savais plus a qui se confie.>> 

En 2019, Elle a la grâce d’entre en contact avec The Congo Tree par le canal d’un amie qui venait de finir le programme et qui lui encourager chaque jour à rêver grand et surtout a aller de l’avant car il ya toujours l’espoir. Heureusement Marie sera sélectionnée pour le programme. 

<<En Suivant le Programme, J’ai été challengé et j’ai trouve que je suis capable d’accomplir de grande choses grâce a mes capacités. J’ai compris que ce qui me manquer c’est la connaissance de Soi mais aussi l’Estime de Soi. Mes Problèmes continuent à peser sur moi car je ne savais pas les forces et capacités qui étaient en moi. La session sur la connaissance de soi m’a beaucoup aidé en revenir en moi et me poser la question sur mon avenir. Maintenant, mon Histoire a commencé à Changer.

Juste Apres la Formation, j’ai commencé avec un petit commerce avec l’Argent des actions sociales dans mon équipe. Waouh, cela a été un grand soutien pour mon et pour ma petite famille. Voici ce que j’ai commence à faire, inspirer par la session de la résolution des Problèmes, j’ai compris qu’a Rutshuru, il ya un grand problème pour avoir la farine de Manioc. J’ai décidé de commencer à vendre la farine de Manioc à la communauté. Je peux dire que ma farine est le plus sollicite car en servant les autres je sais comment accompagner avec des mots pouvant influencer pour permettre de revenir encore demain. J’ai commencé avec un Sac de Manioc mais aujourd’hui je suis capable de fournir cinq sacs. Alors mon travail de tout le jour c’est de donner espoir aux autres et les appeler a un changement car ils sont aussi capables de faire grand et avoir des valeurs dans la communauté.

Beaucoup des Filles actuelles sont rassemble autour de moi et nous avons décidé de commencer à rêver grand et commencer à faire des actions. Nous sommes d’organiser des systèmes des AVECs (Association Villageoises d’Epargne et de Crédit) pour nous permettre d’Epargne et faire a ce que nos petites actions puissent aller de l’Avant. J’ai 30 jeunes qui sont aux tours de moi et nous sommes entrain d’évoluer très bien. L’influence que The Congo Tree m’a appris fait à ce que je ne me limite pas simplement a moi-même mais aussi a beaucoup d’autre de ma communauté. C’est une grande chance de faire parti de cette grande famille The Congo Tree et je sais qu’à l’avenir je vais faire encore Grand.>>


Annual Report 2019-2020

The whole Congo Tree team is excited to share with you The Congo Tree’s latest Annual Report. We started the year by building on our work from previous years through our WYLD programme and by the end of the year we reached the landmark of leading and training just over 800 young leaders through the WYLD programme. We have made new partnerships and branched out into new activities. Our young leaders displayed their ingenuity and leadership skills as they inspired young people throughout their town, across their country, continent and the globe. To say we’re proud is an understatement.

Whether this is the first report of ours that you’ve read or the sixth, we hope that something in it inspires you to keep being a part of the story. And, of course, we love to hear from you – please do contact us if you have any questions or comments: hello@thecongotree.org.uk

ENGLISH: ANNUAL REPORT

FRENCH: RAPPORT ANNUEL

Focus on a Young Leader: Baltazare

EN: I am Baltazare, a young man from Rutshuru, which is part of the DR Congo; an area that has known many wars and currently has many tribal conflicts. Since I was a child, I learned from those around me that other tribes were invaders and were just there to get rid of my community. Even at school, I was only supposed to study with the children of my community because I was told it was impossible to live with others. This way of seeing things even went as far as the church. I understood that my great responsibility was to defend the community.

However, since October 2019, I had the chance to be with other young people for the training of the WYLD programme through The Congo Tree. It was then that I understood that my way of thinking was wrong and that what my community had taught me was a hindrance to my development and to the ideas of others. With The Congo Tree, I had the chance to meet with 13 other young people from several other tribes and communities. By following the feedback and recommendations of others, I understood that I can learn new and different things from them that can shape me and allow me to develop. The Congo Tree has given me the chance to get to know others and discover what is best in them too.

Right after the training, when I arrived back in my community, I made the decision to start talking to others about how we could live together and also share some of the sessions we learned at The Congo Tree to inspire and influence. A flame of courage burned in me and I wanted to start influencing others, in order to become a good leader. At first, my encouragement to consider other tribes and communities differently was not very well received by my own community. They saw me as lost and believed I was rebelling against them. It was very difficult for me but it did not discourage me in the task that I gave myself to do.

During the training, we worked together with friends on a social action project and this is what we achieved: in our group, we decided to start with small actions of entrepreneurship, from which I myself benefited because I had to win the trust of the young people of my community but also serve as an example for a social integration of all. I started selling fuel for the motorcycles that came to our village. My achievement is that my company has become a reference for many and today I am working with two other young people who are not from my tribe. Today, I am even able to buy myself a motorcycle. I am proud to be part of The Congo Tree because it is an example of excellence for all the youth. I know that I have a long way to go but I am sure that with good leadership, we will change the world.


FR: Un Exploit  Jamais Imagine

Je suis Baltazare, un jeune de Rutshuru qui partie de la RD Congo, milieux ayant connu beaucoup des guerres et actuellement avec beaucoup des Conflits tribales. Depuis que je suis un Enfant, je savais que les autres tribus sont des envahisseurs et sont juste là pour exterminer ma communauté. Même a école, je devais seulement étudier avec les enfants de ma communauté car c’étais impossible de vivre avec les autres. Cette manière de faire de voir les choses aller même jusqu’à l’eglise. Ma grande responsabilité est celui de prendre la défense de la communauté.

Mais depuis Octobre 2019, j’ai eu la chance de me retrouver avec les autres jeunes pour la formation du programme WYLD au niveau de The Congo Tree. C’est a ce moment la que j’ai bien compris que ma façon de réfléchir était mauvaise et que ma communauté constitue un frein pour que je puisse me développé et avoir les idées des autres. Avec Congo Tree, j’ai eu la chance de retrouver avec 13 autres jeunes de plusieurs autres communautés. En suivant les interventions des autres j’ai bien compris qu’il ya un truc nouveau que j’apprends d’eux et que me façonne et me permet de me développer. The Congo Tree m’a donne la chance de connaitre les autres et découvrir ce qu’il ya des mieux en eux aussi.

Juste après la formation , en arrivant dans mon milieu où j’habite , je pris la decision de commencer a parler aux autres sur comment vivre ensemble mais aussi partager certaines sessions que nous avons appris a Te Congo Tree pour Inspirer mais aussi Influencer. Une flamme de courage bruler en moi et je voulais a tout pris influencer pour devenir un bon leader. Cela n’a pas été très bien vu par ma communauté car commencer à me voir comme perdu et rebelle contre eux. C’était très difficile pour moi mais cela ne m’a pas découragé dans ce shemat que je me suis donne a faire.

Lors de la formation, nous avons ensemble avec les amis travaillés sur l’action social et voila ou est venu mon exploit: Nous avons décidé dans notre groupe de commencer avec des petites actions d’entreprenariat dont moi-même j’ai été bénéficière car je devais inspirer les jeunes de ma communauté mais aussi servir d’exemple pour une intégration sociale de tous. J’ai commencé à vendre du carburant pour les motos qui fréquentent notre village. Mon exploit est que mon entreprise est devenue une référence pour beaucoup et aujourd’hui je suis entrain de travailler avec deux autres jeunes qui ne sont pas de ma tribu. Aujourd’hui devenu responsable est capable de m’acheter seul un patallon. Je suis fière de faire parti de The Congo Tree car c’est un exemple par excellence pour l’ensemble de la jeunesse. Je sais que j’ai un grand parcours encore à faire mais je suis qu’avec bon leadership, nous allons arriver à changer le monde.

Social Action: Seven Young People Wanting to Solve a Big Problem

EN. At the end the WYLD Programme, our young people are tasked with identifying specific problems within the community and present a sustainable and enterprising solution to the problem they have identified. Not only is it a task in challenging them to demonstrate the leadership skills they have learnt, it is also a challenge to them to demonstrate good team work.

Here is what a team of our seven young people came up with: 

Our journey through The Congo Tree was a great success and real proof that we need to succeed in our daily lives. We also learnt that we are called to solve certain problems in the community. This is really our responsibility and we have to work towards it. Not necessarily big problems but small ones that surround us in our living environments.

Thanks to our social action project, we have identified certain problems in the community and the biggest one we have seen is the abandonment of children by their fathers and this leads to children dropping out of school. This is a big problem in our community. As Young Leaders, we thought we could solve this problem at our own level, by providing an entrepreneurial solution that would allow them to pay for their studies.

We decided that we are going to start selling donuts commonly known in Goma as Ndazi. Thanks to the profits from this business we will be able to take care of the studies of five children and become part of their life stories. Of course it is not easy but we know that with our courage and determination, together we can do great things and achieve the great things we want to do. Our goal is to leave a mark on the hearts of these children for the rest of their lives. Even though they have been through very difficult circumstances and are very traumatized, we will give them a smile on their faces. Our vision is that in the long term these children who have been to school will do the same for others who will be in the same situation as them.

Here is just a little story of this young beneficiary of this social action.

“My name is MAHINA, I am 15 years old and I live in a complicated family where my father is unemployed and my mother sells embers. My father likes alcohol a lot and every time he is present in the house he is always fighting with my mother. My father doesn’t care about my studies and in my extended family nobody is interested in my studies. It’s been 4 years since I’ve been out of school and every time my mother reminds my father of my studies it’s like boosting him up to fight. For me life had no meaning, I saw myself as inferior to the street children and in my thoughts I had the idea of going so far away from my parents and associating myself with these children to see if I would at least have peace of mind. I live not far from Julienne the girl who is one of these young people and the only one who had interested others to come and see me about the project. Thank you to the team for spending time with me and motivating me to see that it’s possible for me to live my dreams by starting with little things. This pushed me to be part of this family that has confidence in me. At the moment I sell doughnuts right next door to our house and I’m going to save a little money so that I can continue with my studies. Thank you very much The Congo Tree for giving me the hope to live again. ”


FR. Sept Jeunes Voulant Résoudre Un grand problème 

Notre Parcours dans The Congo Tree a été un grand grand succès et une preuve réelle que nous avons besoin de réussir dans notre vie de chaque jour. Nous avons compris aussi que nous sommes appelé a résoudre certains problème dans la communauté. Cela est vraiment notre responsabilité et nous devons travailler pour y arriver. Pas nécessairement des grand problèmes mais des petits qui nous entour dans nos milieux de vie. Grace a notre action sociale, nous avons identifié certains problèmes dans la communauté et le plus grand que nous avons eu à voir c’est l’abandon des enfants par leurs pères et cela pousse a un abandon de la scolarisation des enfants. C’est un grand problème dans notre communauté. Nous entant que jeunes Leader, nous avons pensé résoudre ce problème d’abord a notre niveau, en donnant une action entrepreneuriale pouvant leurs permettre de payer les études. Nous allons commencer à vendre les beignes communément appelle a Goma, le Ndazi. Grace au Bénéfice de ce commerce nous allons réussir à prendre en charge les études de Cinq Enfants et nous avons faire partie de leurs histoires de la Vie. Certes ce n’est pas facile mais nous savons que grâce à notre courage et détermination. Ensemble nous pouvons faire grand et accomplir Grand. Notre objectif est de laisse une empreinte dans le cœur de ces enfants pour toue une vie. Bien qu’ils ont traversé des moments trop difficiles et qu’ils sont trop traumatisé nous allons leurs donnés un sourire a leurs visages. Notre Vision est qu’à long terme ces enfants qui ont été scolarisé puissent les faires aussi pour les autres qui seront dans la même situation qu’eux.

Voici juste une petite histoire de ce Jeune bénéficiaire de cette action sociale.

« Je m’appelle MAHINA, je suis âgé de 15 ans et je vis dans une famille compliquée où mon père est sans occupation et ma mère vend des braises, mon père aime beaucoup l’alcool et chaque fois qu’il est présent dans la maison c’est toujours le combat avec maman. Mon père ne se souci pas de mes études et dans ma famille élargie personne ne s’intéresse à mes études. Sa fait 4 ans que je n’étudie pas et chaque fois que ma mère rappelle mon père de mes études c’est comme lé booster de faire le combat. Pour moi la vie n’avait pas de sens je me voyais inférieur aux enfants de la rue et dans mes pensées j’avais l’idée de partir aussi loin de me parents et m’associer avec ces enfants enfin de voir si j’aurais au moins la paix du cœur. J’habite non loin de chez Julienne la fille qui fait partie de ces jeunes et seul qui avait intéressé les autres à venir me voir concernant le projet, merci pour l’équipe d’avoir passé du temps avec moi en me motivant que c’est possible que je puisse vivre mes rêves en commençant par des petites choses et cela m’a poussé faire partie de cette famille qui me fait confiance. Actuellement je vends des beignets juste à côté de chez nous et je vais un petit épargne pour que je puisse continuer avec mes études. Merci beaucoup The Congo Tree de me donner l’espoir de revivre encore. »


Focus on a Young Leader: Javan

EN. I am JAVAN a young man from Rutshuru and I had the chance to be part of the leadership training programme. We all know that the territory of Rutshuru is very unstable and this has a great impact on us as young people especially on our development and the initiatives we think we can achieve. Young people are often manipulated too much by politicians and this leads to conflicts on a daily basis. We even notice that many organisations do not really deal with young people and turn to emergencies, forgetting that we are a hope today and for the future. 

The Congo Tree has really inspired me by their way of doing things and coaching young people. The social action projects are a benchmark and a great source of inspiration. The challenges that we had in the training allowed us to open our eyes and see far into the future because as leaders we have an obligation to have visions but also to know how to achieve this. Work and work some more should be our motto for every day. 

This is my story, inspired by The Congo Tree, I started a small chicken breeding business. Since October 2019, I started with five chicks but today I am already at more than 50 chickens. I am currently supplying these chickens to different hotels and restaurants in the Rutshuru area. This trade allows me to provide for the various needs of my family. Before The Congo Tree, I used to think that to start a business or an income generating activity I had to have a lot of money but with The Congo Tree, thanks to five chicks, I am doing great things in my community and for my own good. Today I am a source of inspiration for many young people in my community and my way of doing things is a great hope for a whole generation. Creativity today is alive in me and every time others see blockages I see opportunities. The Congo Tree is really a great inspiration for me and I think the future will be brighter if many young people are following this programme especially in the Rutshuru area.


FR. Inspirer Par The Congo Tree

Je suis JAVAN un jeune de Rutshuru et j’ai eu la chance de Faire parti du programme de formation en Leadership. Nous connaissons tous que le territoire de Rutshuru est très instable est cela a une grande répercussion sur nous entant que jeune surtout sur notre développement et les initiatives que nous pensons pouvoir accomplir. Les jeunes sont trop manipulés par les hommes politiques et cela engendre chaque jour des conflits. Nous constatons même que beaucoup des organisations ne s’occupent pas vraiment des jeunes et se tournent vers les urgences oubliant que nous sommes un espoir Aujourd’hui et de l’avenir. 

The Congo Tree m’a vraiment inspire par leurs façon de faire et d’encadrer les jeunes. Les actions sociales sont une référence et une grande particularité pour une grande inspiration. Les challenges que nous avons eu dans la formation nous a permis a ce que nous puissions ouvrir les yeux et voir grand dans l’avenir car étant des Leaders nous avons obligations d’avoir des visions mais aussi savoir comment atteindre cela. Le Travail et encore le travail cela devra être notre devise de Chaque Jour.

Voici Mon Histoire, Inspirer par The Congo Tree, j’ai commencé une petite entreprenariat d’élevage des Poules. Depuis octobre 2019, j’ai commencé avec cinq poussins mais aujourd’hui je suis déjà à plus de 50 poulets. Je suis entrain de fournir ces poulets aux différents hôtels et restaurant en territoires de Rutshuru. C’est commerce me permet a ce que je puisse subvenir aux différents besoin de ma famille. Avant The Congo Tree, je pensais que pour commencer une entreprise ou une activité génératrice des revenues je devais absolument avoir des grand moyens financière mais avec The Congo Tree , grâce a cinq Poussins j’accompli des grandes choses dans ma communauté et pour mon bien. Aujourd’hui je suis source d’inspiration pour beaucoup des jeunes dans ma communauté et ma façon de faire est une grande Espoir pour toute une Génération. La Créativité aujourd’hui est encrain en moi et a chaque fois que les autres voient les blocages moi je vois des opportunités. The Congo Tree est vraiment une Grande inspiration pour moi et je pense que l’avenir sera plus lumineux si beaucoup des jeunes sont entrain de suivent ce programme surtout en territoire de Rutshuru.


Focus on a Young Leader: Elisha pt 2

A few weeks ago we introduced you to Elisha Abumba, one of the young people still in The Congo Tree programme who received the Slam Poetry Prize at the end of 2019. Elisha is a Slam Poet living in Goma in North Kivu, and won the first edition of the Slam Poetry Contest “Wishes of Light 2020” with flying colours.

It was during the slam evening on Friday 20th December 2019 at the French Institute of Goma, Halle les Volcans. The slam party was in December, in a tourist city, was emblematic for two reasons. First of all because it was the last one of the year and especially because it rewarded the best text of the contest “Wishes of Light”.

Thanks to his poem Welcome to 2020 Elisha Abumba, slam poet within the collective Goma slam session, convinced the panel on judges to award him the prize for the first edition of this competition, the prize included the opportunity to perform in the Amani Festival and participation in a slam poetry workshop with René George alongside other French artists. The latter aims to enable poets and slam poets to formulate “Wishes of Light” for the year 2020. This would be through poetry as well as a stage performance in front of an audience and a panel of judges.

Elisha says thank you to The Congo  Tree  for improving the level of  creativity we’ve inspired in him. This allowed him to perform more. He thinks there is even more to do and he is making great efforts to move it forward. His slogan for his career is “Be Part of the Story”.

We would like to share Elisha’s winning poem with you, full of hope and inspiration.

Welcome to 2020

New Year’s Eve, here I am, getting a new lease on life. Ready for a fresh start, I will be new. My new hope already embodies a new motivation. Tired of sitting down, it’s time for me to stand up. Long observing, I must also participate.  I’ve supervised too much, let me play the actor, I won’t let this year go by in vain. A smile will be drawn on my lips by 2020. 2020 will be the designer of my passion, The path will lead me to my vocation. No more loneliness, my friends on weekends we’ll share a drink, And for those of you who drink wine, Welcome to 2020. Happiness will be the order of the day, Smiling will be the Protocol and success will be our goal. We’ll be optimistic, determined and full of energy. We will make our abilities a light for the world. Every happy morning we will wake up and see the beauty of the morning sun. The little baby who crawls will walk and be happy will be its mother; the marginalized woman from now on will believe in her self and in her future.

The smile will be drawn on our lips by 2020, 2020 will be the designer of our happiness. Our wildest dreams will come true, We will believe in ourselves and our friends, We will dare without fear of failure, Never give up will be Our motto.

The musicians will sing Amani kwetu (Peace to us), The vivro slammers in UBUNTU, PAMOJA KWA UMOJA (HUMANITY TOGETHER). The dancers will move their bodies with smiles, our voices ring to the rhythms of the brass band and our cries like the sound of the piano. Photographers will sell the positive image of the DRC, God will bless Beni; Its old history will now be banished, Peace will visit it and bring it stability, brotherhood and unity as gifts; 2020 will be the writer of its new history. Hand in hand we will fight for the emergence of our beloved country; We will aim at the Stars and pursue them until we reach them.

The leopards will win the CHAN, I don’t know what dance of the season will be but FIMBO or dance there the KIDIABA will do the trick. Businesses will be created,

The books published, the shows produced,
We’ll have a good time, we’ll have a drink and leave our worries behind us. 

New Year, here we are to gain new momentum.
Ready for this new start, 2020 will be a good adventure.
Welcome to 2020.


FR: Il y a quelques semaines, nous vous avons présenté Elisha Abumba, l’un des jeunes encore dans le programme de The Congo Tree , a recu le prix  du Concours Slam- Poesie la fin de l’annee 2019. Elisha etant  artiste slameur évoluant à Goma au Nord Kivu, s’est adjugé haut les mains la première édition du concours Slam – Poésie ” Voeux de Lumière 2020.

C’était lors de la soirée slam du vendredi 20 Décembre 2019 à l’Institut Français de Goma, Halle les volcans. La soirée slam de ce mois de Décembre, en ville touristique, a été emblématique pour deux raisons. D’abord parce que c’est la dernière de l’année et surtout par ce qu’elle a primé le meilleur texte du concours ” Voeux de Lumière “.

Grâce à son texte (Bienvenus en 2020) Elisha Abumba, slameur au sein du collectif Goma slam session, a convaincu le jury pour remporter la première édition de ce concours qui a ses avantages de la prestation dans le festival amani et la participation dans l’atelier slam poésie avec René George avec d’autres artiste français‎. Ce dernier a pour but de permettre aux poètes et slameurs de formuler ” Voeux de Lumière” pour l’année 2020. Cela à travers la poésie mais aussi par une performance scénique devant un public et un jury.

Elisha dit merci a The Congo Tree pour  l’amélioration du niveau de créativité que nous lui avons inspiree. Cela a permis a ce qu’il soit encore plus performent. Il pense qu’il ya encore plus a faire et il est entrain de faire de grande effort pour qu’il va de l’avant. Son slogan pour sa carierre est  «  Be Part of the Story».

Nous aimerions partager avec vous le poème gagnant d’Elisha, plein d’espoir et d’inspiration.

Bienvenus en 2020

Nouvel an, me voici prendre un nouvel élan. Prêt à ce nouveau départ,  je serai nouveauté. Mon nouvel  espoir incarne déjà une nouvelle motivation. Marre d’être assis, il est temps que je me lève. Longtemps observer,  je dois aussi participer.  J’ai trop supervisé, laisser moi jouer  à l’acteur, Je ne laisserai pas cette année vaine. Le sourire sera dessiné sur mes lèvres par 2020. 2020 sera la designer  de ma passion, Le chemin pourra me conduire à ma vocation.

Finit la solitude, mes pots  le week-end  on ira partager un verre, Et pour ceux qui prennent Du vin,  Bienvenus en 2020. Le bonheur  sera au rendez-vous, Le sourire jouera le Protocol et le succès  sera notre but. On sera optimiste,  déterminés et rempli d’énergie. On fera de nos capacités une lumière pour le Monde. Chaque matin heureux on se réveillera et verra  la beauté du soleil matinal. Le petit bébé qui rampant marchera et heureuse sera sa mère; La femme  marginalisée désormais croira en elle et  à son avenir.

Le sourire sera dessiné sur nos lèvres par 2020, 2020 sera la designer  de notre  bonheur. Nos rêves les plus fous verront le jour, On croira en nous et à nos amis, On osera sans peur d’échouer, Never give up sera Notre devise.

Les musiciens  chanteront  Amani kwetu, Les slameurs vivront en UBUNTU, PAMOJA KWA UMOJA. Les danseurs bougerons leurs corps en souriants,  Nos voix sonneront au rythmes de la fanfare et Nos cris comme le son du piano. Les photographes vendront l’image positive de la RDC, Dieu bénira Beni ; Son ancienne histoire sera désormais bannie, La paix  la rendra visite et l’apportera la stabilité, la fraternité et l’unité comme cadeaux ; 2020 sera l’écrivain de sa nouvelle histoire. Main dans la main on  luttera pour l’émergence de notre cher pays, On visera les Etoiles et on les poursuivra  jusqu’à ce qu’on les atteints.

Les léopards  remporteront la CHAN, Je ne sais pas quelle sera  la dance de la saison mais FIMBO ou dance y’a KIDIABA feront l’affaire. Les entreprises seront créées,

Les livres publiés, Les spectacles produits,
On passera des bons moments, entre pots on ira prendre un verre et laisser nos soucis de côté. 

Nouvel an, nous voici prendre un nouvel élan.
Prêt à ce nouveau départ, 2020 sera une bonne aventure.
Bienvenus en 2020.