All posts by Philippa Walusimbi

Focus on a Young Leader: Marie

EN. My All Day Job

Marie, a young girl from Rutshuru, is now a part ofThe Congo Tree is taking part in the WYLD Programme. Marie is a very intelligent young girl who is adapting to the context of the environment in which she lives. After the four-day Intensive Training Marie understands that she is called to help other members of her community. Her story is a little more particular and very interesting. Here is more of her story.

Marie had a slightly more difficult childhood until, at the age of 17, she became pregnant and gave birth to a baby girl. Things certainly became more difficult and she had to do her best to raise her little girl alone without the father present.

“This was the first challenge I encountered in my life and I had to make big decisions or let my daughter die. I have received some psychological support from my friends and I am doing my best to go on living. I started working in the area of construction houses to get some money to help my little girl but as time went on it was harder and I didn’t know who to confide in.”

In 2019, she had the opportunity to get in touch with The Congo Tree through a friend who had just finished the programme and who encouraged her every day to dream big and above all to move forward because there is always hope. Fortunately Marie was selected for the programme.

“Following the Programme, I was challenged and found that I am able to accomplish great things with my abilities. I understood that what I lack is self-knowledge but also self-esteem. My problems continue to weigh on me because I did not know the strengths and abilities that were within me. The session on self-knowledge helped me a lot in coming back to myself and asking myself the question about my future. Now my story has begun to change.”

Just after the training, I started a small business with the money from the social actions in my team. Wow, this has been a great support for my and my small family. This is what I started to do, inspired by the Problem Solving session, I learnt that in Rutshuru, there is a big problem to get the cassava flour. I decided to start selling cassava flour to the community. I can say that my flour is the most in demand because by serving others I know how to encourage them with words that can influence them to come back again the following day. I started with one bag of cassava [flour] but today I am able to supply five bags. So my work all day long is to give hope to others and call them to change because they are also capable of doing great things and having values in the community.

Many of the present young girls are gathered around me and we have decided to start dreaming big and start taking action. We are organising Village Savings and Credit Associations systems to enable us to save money and make sure that our small actions can move forward. I have 30 young people who are in my group and we are progressing very well. The influence that The Congo Tree has taught me has meant that I don’t just limit myself to myself but also to many others in my community. It’s a great opportunity to be part of this great Congo Tree family and I know that in the future I will continue to do big things.”


FR. Mon Travail de tout le Jour 

Marie, Une jeune Fille de Rutshuru, est maintenant dan le programme de The Congo Tree avec le Programme WYLD. Marie est une jeune fille très intelligente et s’adapter au contexte du milieu  elle est entre de vivre. Apres la Formation Intense pendant quatre jours Marie a compris qu’elle est appelle a aider d’autre membre de sa Communauté. Son Histoire est un peu plus particulière et très Intéressant. Voici quelques détailles. 

Marie a vécu une enfance un peu plus difficile jusqu’à ce qu’à l’âge de 17 ans, elle se retrouve enceinte et donne naissance à une petite fille. Certes les choses deviennent plus difficiles et doit faire de son mieux pour élever sa petite fille seul  sans son père.  

<<Voici le premier défit que j’ai rencontré dans ma vie et je devais  prendre des grandes décisions ou laisser ma fille mourir. J’ai reçu quelques soutien psychologique de mes amis  et je fais mon mieux pour continuer a vivre. J’ai commencé à travailler dans des maisons de chantiers pour avoir un peu d’argent enfin d’aider sa petite fille mais plus le temps avancer, c’était plus difficile et ne savais plus a qui se confie.>> 

En 2019, Elle a la grâce d’entre en contact avec The Congo Tree par le canal d’un amie qui venait de finir le programme et qui lui encourager chaque jour à rêver grand et surtout a aller de l’avant car il ya toujours l’espoir. Heureusement Marie sera sélectionnée pour le programme. 

<<En Suivant le Programme, J’ai été challengé et j’ai trouve que je suis capable d’accomplir de grande choses grâce a mes capacités. J’ai compris que ce qui me manquer c’est la connaissance de Soi mais aussi l’Estime de Soi. Mes Problèmes continuent à peser sur moi car je ne savais pas les forces et capacités qui étaient en moi. La session sur la connaissance de soi m’a beaucoup aidé en revenir en moi et me poser la question sur mon avenir. Maintenant, mon Histoire a commencé à Changer.

Juste Apres la Formation, j’ai commencé avec un petit commerce avec l’Argent des actions sociales dans mon équipe. Waouh, cela a été un grand soutien pour mon et pour ma petite famille. Voici ce que j’ai commence à faire, inspirer par la session de la résolution des Problèmes, j’ai compris qu’a Rutshuru, il ya un grand problème pour avoir la farine de Manioc. J’ai décidé de commencer à vendre la farine de Manioc à la communauté. Je peux dire que ma farine est le plus sollicite car en servant les autres je sais comment accompagner avec des mots pouvant influencer pour permettre de revenir encore demain. J’ai commencé avec un Sac de Manioc mais aujourd’hui je suis capable de fournir cinq sacs. Alors mon travail de tout le jour c’est de donner espoir aux autres et les appeler a un changement car ils sont aussi capables de faire grand et avoir des valeurs dans la communauté.

Beaucoup des Filles actuelles sont rassemble autour de moi et nous avons décidé de commencer à rêver grand et commencer à faire des actions. Nous sommes d’organiser des systèmes des AVECs (Association Villageoises d’Epargne et de Crédit) pour nous permettre d’Epargne et faire a ce que nos petites actions puissent aller de l’Avant. J’ai 30 jeunes qui sont aux tours de moi et nous sommes entrain d’évoluer très bien. L’influence que The Congo Tree m’a appris fait à ce que je ne me limite pas simplement a moi-même mais aussi a beaucoup d’autre de ma communauté. C’est une grande chance de faire parti de cette grande famille The Congo Tree et je sais qu’à l’avenir je vais faire encore Grand.>>


Annual Report 2019-2020

The whole Congo Tree team is excited to share with you The Congo Tree’s latest Annual Report. We started the year by building on our work from previous years through our WYLD programme and by the end of the year we reached the landmark of leading and training just over 800 young leaders through the WYLD programme. We have made new partnerships and branched out into new activities. Our young leaders displayed their ingenuity and leadership skills as they inspired young people throughout their town, across their country, continent and the globe. To say we’re proud is an understatement.

Whether this is the first report of ours that you’ve read or the sixth, we hope that something in it inspires you to keep being a part of the story. And, of course, we love to hear from you – please do contact us if you have any questions or comments: hello@thecongotree.org.uk

ENGLISH: ANNUAL REPORT

FRENCH: RAPPORT ANNUEL

Focus on a Young Leader: Baltazare

EN: I am Baltazare, a young man from Rutshuru, which is part of the DR Congo; an area that has known many wars and currently has many tribal conflicts. Since I was a child, I learned from those around me that other tribes were invaders and were just there to get rid of my community. Even at school, I was only supposed to study with the children of my community because I was told it was impossible to live with others. This way of seeing things even went as far as the church. I understood that my great responsibility was to defend the community.

However, since October 2019, I had the chance to be with other young people for the training of the WYLD programme through The Congo Tree. It was then that I understood that my way of thinking was wrong and that what my community had taught me was a hindrance to my development and to the ideas of others. With The Congo Tree, I had the chance to meet with 13 other young people from several other tribes and communities. By following the feedback and recommendations of others, I understood that I can learn new and different things from them that can shape me and allow me to develop. The Congo Tree has given me the chance to get to know others and discover what is best in them too.

Right after the training, when I arrived back in my community, I made the decision to start talking to others about how we could live together and also share some of the sessions we learned at The Congo Tree to inspire and influence. A flame of courage burned in me and I wanted to start influencing others, in order to become a good leader. At first, my encouragement to consider other tribes and communities differently was not very well received by my own community. They saw me as lost and believed I was rebelling against them. It was very difficult for me but it did not discourage me in the task that I gave myself to do.

During the training, we worked together with friends on a social action project and this is what we achieved: in our group, we decided to start with small actions of entrepreneurship, from which I myself benefited because I had to win the trust of the young people of my community but also serve as an example for a social integration of all. I started selling fuel for the motorcycles that came to our village. My achievement is that my company has become a reference for many and today I am working with two other young people who are not from my tribe. Today, I am even able to buy myself a motorcycle. I am proud to be part of The Congo Tree because it is an example of excellence for all the youth. I know that I have a long way to go but I am sure that with good leadership, we will change the world.


FR: Un Exploit  Jamais Imagine

Je suis Baltazare, un jeune de Rutshuru qui partie de la RD Congo, milieux ayant connu beaucoup des guerres et actuellement avec beaucoup des Conflits tribales. Depuis que je suis un Enfant, je savais que les autres tribus sont des envahisseurs et sont juste là pour exterminer ma communauté. Même a école, je devais seulement étudier avec les enfants de ma communauté car c’étais impossible de vivre avec les autres. Cette manière de faire de voir les choses aller même jusqu’à l’eglise. Ma grande responsabilité est celui de prendre la défense de la communauté.

Mais depuis Octobre 2019, j’ai eu la chance de me retrouver avec les autres jeunes pour la formation du programme WYLD au niveau de The Congo Tree. C’est a ce moment la que j’ai bien compris que ma façon de réfléchir était mauvaise et que ma communauté constitue un frein pour que je puisse me développé et avoir les idées des autres. Avec Congo Tree, j’ai eu la chance de retrouver avec 13 autres jeunes de plusieurs autres communautés. En suivant les interventions des autres j’ai bien compris qu’il ya un truc nouveau que j’apprends d’eux et que me façonne et me permet de me développer. The Congo Tree m’a donne la chance de connaitre les autres et découvrir ce qu’il ya des mieux en eux aussi.

Juste après la formation , en arrivant dans mon milieu où j’habite , je pris la decision de commencer a parler aux autres sur comment vivre ensemble mais aussi partager certaines sessions que nous avons appris a Te Congo Tree pour Inspirer mais aussi Influencer. Une flamme de courage bruler en moi et je voulais a tout pris influencer pour devenir un bon leader. Cela n’a pas été très bien vu par ma communauté car commencer à me voir comme perdu et rebelle contre eux. C’était très difficile pour moi mais cela ne m’a pas découragé dans ce shemat que je me suis donne a faire.

Lors de la formation, nous avons ensemble avec les amis travaillés sur l’action social et voila ou est venu mon exploit: Nous avons décidé dans notre groupe de commencer avec des petites actions d’entreprenariat dont moi-même j’ai été bénéficière car je devais inspirer les jeunes de ma communauté mais aussi servir d’exemple pour une intégration sociale de tous. J’ai commencé à vendre du carburant pour les motos qui fréquentent notre village. Mon exploit est que mon entreprise est devenue une référence pour beaucoup et aujourd’hui je suis entrain de travailler avec deux autres jeunes qui ne sont pas de ma tribu. Aujourd’hui devenu responsable est capable de m’acheter seul un patallon. Je suis fière de faire parti de The Congo Tree car c’est un exemple par excellence pour l’ensemble de la jeunesse. Je sais que j’ai un grand parcours encore à faire mais je suis qu’avec bon leadership, nous allons arriver à changer le monde.

Social Action: Seven Young People Wanting to Solve a Big Problem

EN. At the end the WYLD Programme, our young people are tasked with identifying specific problems within the community and present a sustainable and enterprising solution to the problem they have identified. Not only is it a task in challenging them to demonstrate the leadership skills they have learnt, it is also a challenge to them to demonstrate good team work.

Here is what a team of our seven young people came up with: 

Our journey through The Congo Tree was a great success and real proof that we need to succeed in our daily lives. We also learnt that we are called to solve certain problems in the community. This is really our responsibility and we have to work towards it. Not necessarily big problems but small ones that surround us in our living environments.

Thanks to our social action project, we have identified certain problems in the community and the biggest one we have seen is the abandonment of children by their fathers and this leads to children dropping out of school. This is a big problem in our community. As Young Leaders, we thought we could solve this problem at our own level, by providing an entrepreneurial solution that would allow them to pay for their studies.

We decided that we are going to start selling donuts commonly known in Goma as Ndazi. Thanks to the profits from this business we will be able to take care of the studies of five children and become part of their life stories. Of course it is not easy but we know that with our courage and determination, together we can do great things and achieve the great things we want to do. Our goal is to leave a mark on the hearts of these children for the rest of their lives. Even though they have been through very difficult circumstances and are very traumatized, we will give them a smile on their faces. Our vision is that in the long term these children who have been to school will do the same for others who will be in the same situation as them.

Here is just a little story of this young beneficiary of this social action.

“My name is MAHINA, I am 15 years old and I live in a complicated family where my father is unemployed and my mother sells embers. My father likes alcohol a lot and every time he is present in the house he is always fighting with my mother. My father doesn’t care about my studies and in my extended family nobody is interested in my studies. It’s been 4 years since I’ve been out of school and every time my mother reminds my father of my studies it’s like boosting him up to fight. For me life had no meaning, I saw myself as inferior to the street children and in my thoughts I had the idea of going so far away from my parents and associating myself with these children to see if I would at least have peace of mind. I live not far from Julienne the girl who is one of these young people and the only one who had interested others to come and see me about the project. Thank you to the team for spending time with me and motivating me to see that it’s possible for me to live my dreams by starting with little things. This pushed me to be part of this family that has confidence in me. At the moment I sell doughnuts right next door to our house and I’m going to save a little money so that I can continue with my studies. Thank you very much The Congo Tree for giving me the hope to live again. ”


FR. Sept Jeunes Voulant Résoudre Un grand problème 

Notre Parcours dans The Congo Tree a été un grand grand succès et une preuve réelle que nous avons besoin de réussir dans notre vie de chaque jour. Nous avons compris aussi que nous sommes appelé a résoudre certains problème dans la communauté. Cela est vraiment notre responsabilité et nous devons travailler pour y arriver. Pas nécessairement des grand problèmes mais des petits qui nous entour dans nos milieux de vie. Grace a notre action sociale, nous avons identifié certains problèmes dans la communauté et le plus grand que nous avons eu à voir c’est l’abandon des enfants par leurs pères et cela pousse a un abandon de la scolarisation des enfants. C’est un grand problème dans notre communauté. Nous entant que jeunes Leader, nous avons pensé résoudre ce problème d’abord a notre niveau, en donnant une action entrepreneuriale pouvant leurs permettre de payer les études. Nous allons commencer à vendre les beignes communément appelle a Goma, le Ndazi. Grace au Bénéfice de ce commerce nous allons réussir à prendre en charge les études de Cinq Enfants et nous avons faire partie de leurs histoires de la Vie. Certes ce n’est pas facile mais nous savons que grâce à notre courage et détermination. Ensemble nous pouvons faire grand et accomplir Grand. Notre objectif est de laisse une empreinte dans le cœur de ces enfants pour toue une vie. Bien qu’ils ont traversé des moments trop difficiles et qu’ils sont trop traumatisé nous allons leurs donnés un sourire a leurs visages. Notre Vision est qu’à long terme ces enfants qui ont été scolarisé puissent les faires aussi pour les autres qui seront dans la même situation qu’eux.

Voici juste une petite histoire de ce Jeune bénéficiaire de cette action sociale.

« Je m’appelle MAHINA, je suis âgé de 15 ans et je vis dans une famille compliquée où mon père est sans occupation et ma mère vend des braises, mon père aime beaucoup l’alcool et chaque fois qu’il est présent dans la maison c’est toujours le combat avec maman. Mon père ne se souci pas de mes études et dans ma famille élargie personne ne s’intéresse à mes études. Sa fait 4 ans que je n’étudie pas et chaque fois que ma mère rappelle mon père de mes études c’est comme lé booster de faire le combat. Pour moi la vie n’avait pas de sens je me voyais inférieur aux enfants de la rue et dans mes pensées j’avais l’idée de partir aussi loin de me parents et m’associer avec ces enfants enfin de voir si j’aurais au moins la paix du cœur. J’habite non loin de chez Julienne la fille qui fait partie de ces jeunes et seul qui avait intéressé les autres à venir me voir concernant le projet, merci pour l’équipe d’avoir passé du temps avec moi en me motivant que c’est possible que je puisse vivre mes rêves en commençant par des petites choses et cela m’a poussé faire partie de cette famille qui me fait confiance. Actuellement je vends des beignets juste à côté de chez nous et je vais un petit épargne pour que je puisse continuer avec mes études. Merci beaucoup The Congo Tree de me donner l’espoir de revivre encore. »


Focus on a Young Leader: Javan

EN. I am JAVAN a young man from Rutshuru and I had the chance to be part of the leadership training programme. We all know that the territory of Rutshuru is very unstable and this has a great impact on us as young people especially on our development and the initiatives we think we can achieve. Young people are often manipulated too much by politicians and this leads to conflicts on a daily basis. We even notice that many organisations do not really deal with young people and turn to emergencies, forgetting that we are a hope today and for the future. 

The Congo Tree has really inspired me by their way of doing things and coaching young people. The social action projects are a benchmark and a great source of inspiration. The challenges that we had in the training allowed us to open our eyes and see far into the future because as leaders we have an obligation to have visions but also to know how to achieve this. Work and work some more should be our motto for every day. 

This is my story, inspired by The Congo Tree, I started a small chicken breeding business. Since October 2019, I started with five chicks but today I am already at more than 50 chickens. I am currently supplying these chickens to different hotels and restaurants in the Rutshuru area. This trade allows me to provide for the various needs of my family. Before The Congo Tree, I used to think that to start a business or an income generating activity I had to have a lot of money but with The Congo Tree, thanks to five chicks, I am doing great things in my community and for my own good. Today I am a source of inspiration for many young people in my community and my way of doing things is a great hope for a whole generation. Creativity today is alive in me and every time others see blockages I see opportunities. The Congo Tree is really a great inspiration for me and I think the future will be brighter if many young people are following this programme especially in the Rutshuru area.


FR. Inspirer Par The Congo Tree

Je suis JAVAN un jeune de Rutshuru et j’ai eu la chance de Faire parti du programme de formation en Leadership. Nous connaissons tous que le territoire de Rutshuru est très instable est cela a une grande répercussion sur nous entant que jeune surtout sur notre développement et les initiatives que nous pensons pouvoir accomplir. Les jeunes sont trop manipulés par les hommes politiques et cela engendre chaque jour des conflits. Nous constatons même que beaucoup des organisations ne s’occupent pas vraiment des jeunes et se tournent vers les urgences oubliant que nous sommes un espoir Aujourd’hui et de l’avenir. 

The Congo Tree m’a vraiment inspire par leurs façon de faire et d’encadrer les jeunes. Les actions sociales sont une référence et une grande particularité pour une grande inspiration. Les challenges que nous avons eu dans la formation nous a permis a ce que nous puissions ouvrir les yeux et voir grand dans l’avenir car étant des Leaders nous avons obligations d’avoir des visions mais aussi savoir comment atteindre cela. Le Travail et encore le travail cela devra être notre devise de Chaque Jour.

Voici Mon Histoire, Inspirer par The Congo Tree, j’ai commencé une petite entreprenariat d’élevage des Poules. Depuis octobre 2019, j’ai commencé avec cinq poussins mais aujourd’hui je suis déjà à plus de 50 poulets. Je suis entrain de fournir ces poulets aux différents hôtels et restaurant en territoires de Rutshuru. C’est commerce me permet a ce que je puisse subvenir aux différents besoin de ma famille. Avant The Congo Tree, je pensais que pour commencer une entreprise ou une activité génératrice des revenues je devais absolument avoir des grand moyens financière mais avec The Congo Tree , grâce a cinq Poussins j’accompli des grandes choses dans ma communauté et pour mon bien. Aujourd’hui je suis source d’inspiration pour beaucoup des jeunes dans ma communauté et ma façon de faire est une grande Espoir pour toute une Génération. La Créativité aujourd’hui est encrain en moi et a chaque fois que les autres voient les blocages moi je vois des opportunités. The Congo Tree est vraiment une Grande inspiration pour moi et je pense que l’avenir sera plus lumineux si beaucoup des jeunes sont entrain de suivent ce programme surtout en territoire de Rutshuru.


Focus on a Young Leader: Elisha pt 2

A few weeks ago we introduced you to Elisha Abumba, one of the young people still in The Congo Tree programme who received the Slam Poetry Prize at the end of 2019. Elisha is a Slam Poet living in Goma in North Kivu, and won the first edition of the Slam Poetry Contest “Wishes of Light 2020” with flying colours.

It was during the slam evening on Friday 20th December 2019 at the French Institute of Goma, Halle les Volcans. The slam party was in December, in a tourist city, was emblematic for two reasons. First of all because it was the last one of the year and especially because it rewarded the best text of the contest “Wishes of Light”.

Thanks to his poem Welcome to 2020 Elisha Abumba, slam poet within the collective Goma slam session, convinced the panel on judges to award him the prize for the first edition of this competition, the prize included the opportunity to perform in the Amani Festival and participation in a slam poetry workshop with René George alongside other French artists. The latter aims to enable poets and slam poets to formulate “Wishes of Light” for the year 2020. This would be through poetry as well as a stage performance in front of an audience and a panel of judges.

Elisha says thank you to The Congo  Tree  for improving the level of  creativity we’ve inspired in him. This allowed him to perform more. He thinks there is even more to do and he is making great efforts to move it forward. His slogan for his career is “Be Part of the Story”.

We would like to share Elisha’s winning poem with you, full of hope and inspiration.

Welcome to 2020

New Year’s Eve, here I am, getting a new lease on life. Ready for a fresh start, I will be new. My new hope already embodies a new motivation. Tired of sitting down, it’s time for me to stand up. Long observing, I must also participate.  I’ve supervised too much, let me play the actor, I won’t let this year go by in vain. A smile will be drawn on my lips by 2020. 2020 will be the designer of my passion, The path will lead me to my vocation. No more loneliness, my friends on weekends we’ll share a drink, And for those of you who drink wine, Welcome to 2020. Happiness will be the order of the day, Smiling will be the Protocol and success will be our goal. We’ll be optimistic, determined and full of energy. We will make our abilities a light for the world. Every happy morning we will wake up and see the beauty of the morning sun. The little baby who crawls will walk and be happy will be its mother; the marginalized woman from now on will believe in her self and in her future.

The smile will be drawn on our lips by 2020, 2020 will be the designer of our happiness. Our wildest dreams will come true, We will believe in ourselves and our friends, We will dare without fear of failure, Never give up will be Our motto.

The musicians will sing Amani kwetu (Peace to us), The vivro slammers in UBUNTU, PAMOJA KWA UMOJA (HUMANITY TOGETHER). The dancers will move their bodies with smiles, our voices ring to the rhythms of the brass band and our cries like the sound of the piano. Photographers will sell the positive image of the DRC, God will bless Beni; Its old history will now be banished, Peace will visit it and bring it stability, brotherhood and unity as gifts; 2020 will be the writer of its new history. Hand in hand we will fight for the emergence of our beloved country; We will aim at the Stars and pursue them until we reach them.

The leopards will win the CHAN, I don’t know what dance of the season will be but FIMBO or dance there the KIDIABA will do the trick. Businesses will be created,

The books published, the shows produced,
We’ll have a good time, we’ll have a drink and leave our worries behind us. 

New Year, here we are to gain new momentum.
Ready for this new start, 2020 will be a good adventure.
Welcome to 2020.


FR: Il y a quelques semaines, nous vous avons présenté Elisha Abumba, l’un des jeunes encore dans le programme de The Congo Tree , a recu le prix  du Concours Slam- Poesie la fin de l’annee 2019. Elisha etant  artiste slameur évoluant à Goma au Nord Kivu, s’est adjugé haut les mains la première édition du concours Slam – Poésie ” Voeux de Lumière 2020.

C’était lors de la soirée slam du vendredi 20 Décembre 2019 à l’Institut Français de Goma, Halle les volcans. La soirée slam de ce mois de Décembre, en ville touristique, a été emblématique pour deux raisons. D’abord parce que c’est la dernière de l’année et surtout par ce qu’elle a primé le meilleur texte du concours ” Voeux de Lumière “.

Grâce à son texte (Bienvenus en 2020) Elisha Abumba, slameur au sein du collectif Goma slam session, a convaincu le jury pour remporter la première édition de ce concours qui a ses avantages de la prestation dans le festival amani et la participation dans l’atelier slam poésie avec René George avec d’autres artiste français‎. Ce dernier a pour but de permettre aux poètes et slameurs de formuler ” Voeux de Lumière” pour l’année 2020. Cela à travers la poésie mais aussi par une performance scénique devant un public et un jury.

Elisha dit merci a The Congo Tree pour  l’amélioration du niveau de créativité que nous lui avons inspiree. Cela a permis a ce qu’il soit encore plus performent. Il pense qu’il ya encore plus a faire et il est entrain de faire de grande effort pour qu’il va de l’avant. Son slogan pour sa carierre est  «  Be Part of the Story».

Nous aimerions partager avec vous le poème gagnant d’Elisha, plein d’espoir et d’inspiration.

Bienvenus en 2020

Nouvel an, me voici prendre un nouvel élan. Prêt à ce nouveau départ,  je serai nouveauté. Mon nouvel  espoir incarne déjà une nouvelle motivation. Marre d’être assis, il est temps que je me lève. Longtemps observer,  je dois aussi participer.  J’ai trop supervisé, laisser moi jouer  à l’acteur, Je ne laisserai pas cette année vaine. Le sourire sera dessiné sur mes lèvres par 2020. 2020 sera la designer  de ma passion, Le chemin pourra me conduire à ma vocation.

Finit la solitude, mes pots  le week-end  on ira partager un verre, Et pour ceux qui prennent Du vin,  Bienvenus en 2020. Le bonheur  sera au rendez-vous, Le sourire jouera le Protocol et le succès  sera notre but. On sera optimiste,  déterminés et rempli d’énergie. On fera de nos capacités une lumière pour le Monde. Chaque matin heureux on se réveillera et verra  la beauté du soleil matinal. Le petit bébé qui rampant marchera et heureuse sera sa mère; La femme  marginalisée désormais croira en elle et  à son avenir.

Le sourire sera dessiné sur nos lèvres par 2020, 2020 sera la designer  de notre  bonheur. Nos rêves les plus fous verront le jour, On croira en nous et à nos amis, On osera sans peur d’échouer, Never give up sera Notre devise.

Les musiciens  chanteront  Amani kwetu, Les slameurs vivront en UBUNTU, PAMOJA KWA UMOJA. Les danseurs bougerons leurs corps en souriants,  Nos voix sonneront au rythmes de la fanfare et Nos cris comme le son du piano. Les photographes vendront l’image positive de la RDC, Dieu bénira Beni ; Son ancienne histoire sera désormais bannie, La paix  la rendra visite et l’apportera la stabilité, la fraternité et l’unité comme cadeaux ; 2020 sera l’écrivain de sa nouvelle histoire. Main dans la main on  luttera pour l’émergence de notre cher pays, On visera les Etoiles et on les poursuivra  jusqu’à ce qu’on les atteints.

Les léopards  remporteront la CHAN, Je ne sais pas quelle sera  la dance de la saison mais FIMBO ou dance y’a KIDIABA feront l’affaire. Les entreprises seront créées,

Les livres publiés, Les spectacles produits,
On passera des bons moments, entre pots on ira prendre un verre et laisser nos soucis de côté. 

Nouvel an, nous voici prendre un nouvel élan.
Prêt à ce nouveau départ, 2020 sera une bonne aventure.
Bienvenus en 2020.

Focus on a Young Leader: The Hope The Congo Tree Gave Me (Anonymous Testimony of a Young Mentee)

EN. As a 16 year old child in 2018, I found myself in The Congo Tree programme. At this time, I am a Youngster who has just found myself in the CAP (Children’s AIDS Program) of Heal Africa programme. I had no hope and my life had just stopped and I could no longer see the end of the tunnel. Hopeless and unbalanced, The Congo Tree has been a great support and help for me for my personal development and above all self-confidence. After the training, I discovered that I am capable and that I can do great things in spite of the situation I was going through. Yes, yes it wasn’t easy but my colleagues were very encouraging to me because of the way they shared their experiences of all they had been through and the way they went through it.  The mentoring program with my mentor also allowed me to move forward and see life. The biggest lesson I have learned is that our destiny is in our hands and that we even have the key to success. With these words, I could no longer see the situation I was going through or even see what people would say about me, but I took my destiny in my hands and started working. With the social actions of the WYLD Programme, I started a small business selling units despite my health which was often too fragile, I evolved and it helped me a lot to be able to meet my small needs.

Now that I believe in myself and know that anything is possible with my courage, I have become a small young entrepreneur. I am making baskets and now I am a reference for many who have understood that only hope will make it possible for us to endure the different situations we go through. The influence or leadership that The Congo Tree teaches us is making us a reference for many despite who we are, our social situation,… For me, the hope that The Congo Tree has given me has allowed my life to have a meaning and to discover that in my weaknesses I can still fight hard and become a reference for many people.

FR. L’Espoir que The Congo Tree  m’a donnée (Témoignage Anonyme d’un jeune Mentee)

Etant un Enfant de 16 ans en 2018, je me suis retrouve dans le programme de The Congo Tree. A cet epoque, Je suis un Jeune qui vient de me retrouver dans le programme CAP de Heal Africa. Je n’avais pas de l’espoir et du Coup ma vie venait juste de s’arrêter et je ne pouvais plus voir au bout du tunnel. Désespérer et  déséquilibrer, The Congo Tree a été un grand appui et soutien pour moi pour mon développement personnel et surtout la confiance en moi. Apres la formation, j’ai découvert que Je suis capable et que je peux faire de grande chose malgré toute la situation que  je traversais. Oui Oui ce n’était pas facile  mais mes collègues  m’ont beaucoup encouragée de part leurs partages d’expérience de tout ce qu’ils ont traversé et la manière dont ils ont traversée cela.  Le programme de mentorat  avec mon mentor, m’a permis aussi d’aller de l’avant et de savoir voir la vie. La plus grande leçon que j’ai appris c’est que notre destiné est entre nos mains et que nous avons-nous même la clé du succès. Avec ce parole, je ne pouvais plus voir la situation que je traverse ou même voir ce que les gens vont dire de moi mais je pris mon destin dans mes mains et j’ai commence à travailler. Avec les actions sociales du Programme WYLD, j’ai commence un petit commerce de vente des unités malgré ma sante qui était souvent trop fragile, j’ai évolué et cela  m’a beaucoup aidé pour que je puisse répondre a mes petites besoins.

Maintenant que je crois en moi et que je sais que tout est possible avec mon courage, je suis devenu un petit jeune entrepreneur. Je suis entrain de fabriquer des paniers et maintenant je suis une référence pour beaucoup qui ont compris que seul l’espoir fera à ce que nous puissions supporter différents situations que nous traversons. L’influence ou le leadership que The Congo Tree nous apprend est entrain de faire de nous une référence pour beaucoup malgré qui nous sommes, notre situation social,… Pour Moi, l’espoir que The Congo Tree  m’a donné a permis  que ma vie puisse avoir un sens et découvrir que dans mes faiblesses je peux encore me battre fort et devenir une référence pour beaucoup.

Focus on a Facilitator: Aristide

EN: Aristide was a volunteer Facilitator on the WYLD programme, here he shares what his experience was like during his year with The Congo Tree.

“I’m Aristide, a final year MasterCard foundation Scholar at Kwame Nkrumah University of Science and Technology, KNUST-GHANA. I’m a young Congolese Student from Goma DRC. Very much defined by determination, discipline and love to stand out and address community based challenges as a transformative leader. I am very passionate about community development through youth commitment and driven by the zeal to be part of the global community of young transformative leaders. This summer, I committed my time to volunteer with The Congo Tree as a way to add a brick on the big structure we are building together through our activities. My experience at The Congo Tree was really incredible and very inspiring. This was a great opportunity to meet many brilliant young leaders in my community who are principled, values-based and passionate about the bright future they are hoping to see in some few years to come. Initially, my main work was to facilitate an English training program with the aim to enhance the English language level of young leaders at The Congo Tree, and in the whole community at large. This was a really good experience and I’m happy that everything went as planned. However, together with the team we realised some of challenges that we are facing as the community and we decided to do our part as young leaders of The Congo Tree.

The Ebola outbreak being one of the most pressing challenges, we organised a one-day information session to raise awareness about the reality of the Ebola virus and how to prevent and protect ourselves against this virus. We are glad to see that this was a successful session since more than 80 young people attended. Though some young people were still doubting about whether Ebola is real or not, generally we believe the effort we made helped to inform of the truth and was not for nothing.

The Congo Tree gave me the opportunity to learn from others and to share my knowledge with other young leaders like me on different topics such as identity and relationships. I was privileged to be one of the Facilitators during these two monthly meeting events. These moments were indeed incredible moments to share my knowledge and experience, to listen to others and to learn from one another.

Another important thing that I loved was the mentoring programme. I wasn’t as experienced in this programme but it inspired me a lot and pushed me to know more about it because it’s not only about sharing what you know or have but also to help others discover their own potential and guide them as they are also working on their personal development.

My motivation in all this was the fact that we are working hard to multiply leaders in our community. Multiplying people who can take different commitments to make their actions fruitful for the benefit of the entire community. The good practical examples are currently seen in Masisi, Rutshuru and Goma where young people are taking steps to making this a reality.

Alone I can go fast but together we can go further. Let’s join hands and be part of the story: the story of hope, the story success, the story of glory. My profound gratitude goes to Heidi Bentley, to Medi Muyisa, Sage Dunia, Muhindo Malunga, Olivier Simweray – the entire DRC team and The Congo Tree at large for this great work.”


FR: Aristide était un facilitateur bénévole dans le cadre du programme WYLD, ici il partage son expérience pendant son année avec The Congo Tree.

“Je suis Aristide, chercheur en dernière année de la fondation MasterCard à l’université des sciences et technologies Kwame Nkrumah, KNUST-GHANA. Je suis un jeune étudiant congolais de Goma, en RDC. Je me caractérise par ma détermination, ma discipline et mon amour à me démarquer et à relever les défis de la communauté en tant que leader qui change la vie. Je suis très passionné par le développement communautaire grâce à l’engagement des jeunes et je suis animé par le zèle de faire partie de la communauté mondiale des jeunes leaders qui changent la vie. Cet été, j’ai consacré mon temps à faire du bénévolat à The Congo Tree pour ajouter une pierre à la grande structure que nous construisons ensemble par nos activités quotidiennes. Mon expérience à The Congo Tree a été vraiment incroyable et très inspirante. C’était une excellente occasion de rencontrer de nombreux jeunes leaders brillants dans ma communauté, qui sont fondés sur des principes et des valeurs et qui sont passionnés par le brillant avenir qu’ils espèrent voir dans quelques années. Au départ, mon travail principal consistait à animer un programme de formation en anglais dans le but d’améliorer le niveau d’anglais des jeunes leaders de The Congo Tree et de toute la communauté en général. Ce fut une très bonne expérience et je suis heureux que tout se soit déroulé comme prévu. Cependant, avec l’équipe, nous avons pris conscience de certains défis auxquels nous sommes confrontés en tant que communauté et nous avons décidé de faire notre part en tant que jeunes leaders de The Congo Tree.

L’épidémie d’Ebola étant l’un des défis les plus urgents, nous avons organisé une session d’une journée pour sensibiliser les gens à la réalité du virus Ebola et aux moyens de le prévenir et de s’en protéger. Nous sommes contents de voir que cette session a été un succès puisque plus de quatre-vingt personnes y ont participé et que nous avons pu le faire. Bien que certaines personnes doutent encore de sa réalité, nous pensons généralement que l’effort que nous avons fait n’a pas été vain.

The Congo Tree m’a donné l’occasion d’apprendre des autres et de partager mes connaissances avec d’autres jeunes leaders comme moi sur différents sujets tels que l’identité et les relations. J’ai eu le privilège d’être l’un des facilitateurs lors de ces deux activités. Ces moments ont en effet été des moments incroyables pour partager mes connaissances et mon expérience, pour écouter les autres et pour apprendre les uns des autres

Une autre chose importante que j’ai aimée était le programme de mentorat. Je n’avais probablement pas beaucoup d’expérience dans ce programme, mais il m’a beaucoup inspirée et m’a poussée à en savoir plus, car il ne s’agit pas seulement de partager ce que vous savez ou avez, mais aussi d’aider les autres à découvrir leurs propres potentiels et de les guider car ils travaillent aussi sur leurs propres potentiels.

Ma motivation dans tout cela était le fait que nous travaillons dur pour multiplier les leaders dans notre communauté. Multiplier des personnes qui peuvent prendre différents engagements pour rendre leurs actions fructueuses au profit de toute la communauté. Les bons exemples pratiques sont actuellement visibles à Masisi, Rutshuru et Goma où les jeunes prennent des mesures pour que cela devienne une réalité.

Seul, je peux aller vite, mais ensemble, nous pouvons aller plus loin. Joignons nos mains et faisons partie de l’histoire. L’histoire de l’espoir, l’histoire du succès, l’histoire de la gloire. Ma profonde gratitude va à Heidi Bentley, à Medi Muyisa, Sage Dunia, Muhindo Malunga, Olivier et toute l’équipe de la RDC et à The Congo Tree dans son ensemble pour ce grand travail”.

Focus on a Young Leader: Rameline

EN: RAMELINE, one of the young people who benefited from the WYLD program in 2015, gives us a testimony of life after her journey with The Congo Tree.

“Meeting The Congo Tree has been a great pleasure for me, especially learning new things that the school and university had never taught me (Personal Development). Lydia Kisendo has always been a role model and mentor for me, guiding me through many things of practical life. In 2015, she told me about The Congo Tree and the great change the programme was bringing to young people.

Before I joined The Congo Tree programme, I was a girl who didn’t want to be with others. I was convinced that others my age had bad tempers and bad habits. This way of seeing things led me to become withdrawn and to have difficulties integrating into teams and even the University. Leaving one city and finding myself in another for my studies was also a big problem for me because it was a new life that had to start straight away.

But then, there I was in The Congo Tree Training with 27 other young people I didn’t even know. I was really stressed at the beginning and my integration was very difficult but thanks to The Congo Tree facilitators and the different icebreakers, I integrated little by little. We started with different sessions and as we progressed I understood the importance of working as a team. For me the session on Teamwork was a great inspiration for me. I have had time to reflect on myself and to know what I can do, that I struggle to work with others and struggle to see what I can get from others for my development. I realised, that in everything, I decided that I don’t want others to trust me if I don’t trust them. This is a great challenge that I have been working hard on up to now and pass on to many other people.

My Mentee has influenced me a lot and has also helped me a lot so that I can move forward and make myself better because now I will have to be a role model. Since 2015 until now my mentee and I have always had meetings to talk about development and who we have become.

After the training, I became an Engineer and I love this job because it was my vision and thanks to The Congo Tree, I have understood that this is where I’m supposed to be and what I’m supposed to be doing. I am between working hard to go further and accomplish great things for my country and serve as an example for many of the girls who are afraid to become Engineers believing that it is a job for men only.  I am putting into practice the training I received at The Congo Tree and it means that in the professional world I am doing great things. The Congo Tree has shown me what life is all about and how we need to confront the problems of the community. Now I am a mentor to many in both my professional and social life. I think life has many stages and every day we learn that it is , at university and even in our families. But it will be very important to give all young people knowledge of the WYLD Programme for their personal development. This will make everyone aware of who they are and their responsibility to the community.”


FR: RAMELINE, l’une des jeunes qui ont bénéficiés du programme WYLD en 2015 nous donne le témoignage de ce qu’elle est devenu âpres  son parcours avec The Congo Tree.

« Rencontre The Congo Tree a été un grand plaisir pour moi surtout apprendre des nouvelle choses que l’Ecole et l’université ne m’avait jamais appris (Le développement personnel). Lydia Kisendo  a toujours été pour moi un modèle et un mentor qui  m’orientait dans beaucoup des choses de la vie Pratique. Et Maintenant en 2015, elle me parle de The Congo Tree et du Grand  changement  le programme apporte aux jeunes. C’est fut très intéressant et j’avais aussi hâte de participer.

Avant mon intégration dans le programme de The Congo, j’étais une fille qui ne voulait pas être avec les autres .j’étais convaincu que les autres des mon âge avait un mauvais caractère et habitude. Cette façon de voir les choses  m’a poussé  a ce que je me retrouve renferme sur moi-même et avoir des difficultés pour m’intégrer dans des équipes et même à l’Universite .le faite de Sortir d’une ville et me trouver dans un autre pour mes études a été aussi un grand problème pour moi car c’était une nouvelle vie qui devait maintenant commencer.

Mais maintenant me voici dans la Formation des The Congo Tree  avec autres 27 jeunes que je ne connais même pas .J’étais vraiment stresser au début et mon intégration très difficile mais grâce aux facilitateurs de The Congo Tree et aux différents brise glace, je me suis intègre petite a petit. Nous avons commence avec différents sessions et au fur et à mesure que nous avancions je comprenais l’importance de Travailler en Equipe. Pour Moi la session sur le travail en Equipe a été une grande inspiration pour moi. J’ai eu le temps de réfléchir sur Moi-même et savoir ce qui peut faire  a ce que je ne puisse pas travailler avec les autres mais aussi voir ce que je peux tirer des autres pour mon développement. Dans tout, je pris la décision de ne pas vouloir a ce que les autres fassent confiance en moi si moi aussi je n’ai pas confiance en eux. Un Grand défis que jusqu’à nos jours je travaille dur et le transmet a beaucoup d’autres personnes.

Ma Mentee  m’a beaucoup influence et m’a aussi beaucoup aider a  ce que je puisse aller de l’avant et me rendre plus meilleurs car maintenant je devrai être un modèle. Jusqu’à présent nous avons toujours eu des rencontres pour parler du développement et de ce que nous sommes devenus depuis 2015.

Apres la Formation, Maintenant je suis devenu un Ingénieur et j’aime beaucoup ce travail car c’était jours ma vision et grâce à The Congo Tree, j’ai bien compris que c’est ma zone Etoile. Je suis entre de travailler dur pour aller plus loin et accomplir des grandes choses pour mon Pays et servir d’exemple pour beaucoup des filles qui ont peur de devenir Ingénieurs Croyant que c’est un Métier pour Homme seulement.  Je suis entrain de mettre en pratique la formation que j’ai reçu à The Congo Tree et cela fait a ce que dans le monde professionnel je suis entrain de faire des grandes Choses. The Congo Tree m’a montre ce que la vie et comment nous devons nous confronter aux problèmes de la communauté Maintenant je suis un mentor pour beaucoup que ca soit dans mon domaine professionnel comme dans la vie social. Je pense que la vie a beaucoup des étapes et chaque jour nous apprenons que ca soit à l’universite et même dans nos Famille. Mais il sera très important de donner à tous les jeunes de la connaissance du Programme WYLD pour leurs développements personnels. Cela fera à ce que chacun puisse prendre conscience de ce qu’il est et de savoir sa responsabilité la communauté. »

Focus on a Young Leader: Elisha

Mentoring, three rounds of mentoring. Here is the testimony of a Young Leader of the The Congo Tree in relation to his mentor AZOR since April 2019.

“I am very happy to have met this developmental leadership program, which allows me to be part of mentoring with a young person that I didn’t know I would meet one day in my life. 

Before training at The Congo Tree, I was an activist in an organisation called New Day. Little by little I was beginning to be initiated into the leadership development academy with the other members. Surprisingly, their module is based just on the theories of thinkers, that give practical life in leadership. At TCT, I found that there is more than what I could find at New Day. 

In my life of influence, TCT has recently helped me to understand who I am, challenged me to start taking concrete action on the vision I have with powerful sessions that we did together with other young people. I came into the program, I wasn’t able to think about greatness, everything was just limited to the house, and the school I was going to. But The Congo Tree came as if to push me to hatch out of a shell I was enclosed in and I am already starting to see far and clear in the actions I can begin to take in my community.

It’s just 7 months already being in the program, because of the challenges at TCT, I was able to have a vision to create the New Life organisation which is a cultural enterprise, organising cultural shows and contests. After discussions with my mentor, we launched the first edition and we thank The Congo Tree for its support in this program. 

In our mentoring, we can say that we have already achieved 42% of our set goals, because at the beginning we wanted to take into account a certain area that we could not be happy with. Particularly me, as soon as I had a light shed on my cultural field, I realised that we were not pursuing all the objectives completely because there was a certain flexibility, with that in mind, we look forward to seeing how we can achieve the results we desire. I hope that before the end of our mentoring year, we will finalise everything, although I definitely want my New Life business to move forward.

Before I was in the Leadership program with The Congo Tree, I would never have been able to assess the influence that was in me, but now when I see people around me in the company and how I work with them, I feel a spirit of gratitude to this organisation. Also, in my family, there is certain appreciation that I’m starting to receive since I’ve been in the mentoring program. 

I understand that The Congo Tree is the solution to many people’s problems. My family can start to count on me, as a result of the initiatives I have, to the point that even some people can have credibility for me. Before, I couldn’t even stay in charge of something, whether it was in the family or in the professional circles where we meet. This is because I had made the decision to put into practice the images of leadership learned during the weekends of the training.  These images lead me to influence as I myself never knew myself personally, with the support of my mentor’s advice, I have a sense of accomplishment with the passing of time.

In my intellectual aspect, the 42% already achieved, there is an exceptional part of the projects I have worked on with my mentor, and it brings me back to being strong and practising what I learn. I won’t stop being grateful to the TCT organisation. Seeing that I work with other people makes me more flexible, whereas before I could not have the flexibility in what I do. The sandwich method helps me a lot in my activities with the other people I work with. When I have to blame them for mistakes or actions made without a lot of good results, I already know how to make real and sincere reproaches.

Before I started the program, there were some people I couldn’t talk to, but now I’m starting to talk to everyone, as a result of the time I spent with my mentor.  It was a challenge from the beginning in our relationship, and as soon as I understood that I was called to live in the community with others, I started by adopting values, such as forgiveness and easy understanding. I can easily talk and collaborate with people with whom I did not speak before and I feel that this new lifestyle suits me well.

The big challenge in my company that I have had is the people to work with. I always thought everyone voluntarily would relate to my vision easily as I have always worked voluntarily in several organisations, and I am working hard with my mentor to make sure that this challenge is also taken up.

Mentoring is a solution to the problems and challenges of this generation. As I see how useful this program is to me, I believe that everyone else will benefit from this program as well as me. Nothing leads me to doubt my future because I see that everything is reassured with the flight I am taking off from The Congo Tree.


FR: Mentorat, trois fois de mentorat. Jeune Leader (Young Leader) avec The Congo Tree, en relation avec son mentor AZOR KASEREKA depuis le mois d’avril 2019.

Très joyeux d’avoir rencontré ce programme de leadership de développement, qui permet que je fasse partie du mentorat avec un jeune qui je ne savais pas que je pourrais rencontrer un jour dans ma vie.

Avant de faire la formation à The Congo Tree, j’étais activiste à un jour nouveau. Petit à petit je commençais à être initier dans l’académie du leadership avec les autres membres. Par surprise, leur module est basé jute sur des théories des penseurs, que donner la vie pratique dans le leadership. À TCT, j’ai trouvé qu’il y a mieux que ce que j’ai pu trouver à un jour nouveau. 

Dans ma vie d’influence, TCT vient de m’aider et m’a amené à comprendre bien ce que je suis, m’a défié à commencer à poser des actions concrètes sur la vision que j’ai avec des sessions puissantes que nous avions fait ensemble avec les autres jeunes. Je suis venu dans le programme, je ne pouvais pas penser à la grandeur, tout se limitait juste dans la maison, et à l’école où j’allais. Mais The Congo Tree est venue comme pour me pousser à m’éclore dans une coquille où j’étais enfermé et je commence déjà à voir loin et claire dans les actions que je peux commencer à poser dans ma communauté.

C’est juste 7 mois déjà que je suis dans le programme, à cause des défis rencontrés à TCT, j’ai pu être en mesure d’avoir une vision de créer la structure New Life qui est une entreprise culturelle, organisant des spectacles et concours culturels. Avec des discussions faites avec mon mentor, nous avons lancé la première édition et nous remercions The Congo Tree pour son accompagnement dans ce programme-là. 

Dans notre mentorat, nous pouvons dire que nous avons déjà atteint 42% de nos objectifs fixés, parce qu’au début, nous avions voulu prendre en compte un certain domaine qui ne pourrait pas nous arranger. Surtout moi, dès que j’ai eu une lumière sur mon domaine culturel, nous ne poursuivons pas complétement touts les objectifs car il y a une certaine flexibilité que nous avons eu, et nous sommes content de voir comment est ce que nous atteignons ces résultats. J’espère qu’avant la fin de notre année de mentorat, nous allons tout finaliser, bien que j’aie besoin que mon entreprise New Life aille de l’avant.

Avant que je ne sois dans le programme de Leadership avec The Congo Tree, je ne pourrais pas réussir à évaluer l’influent qui était en moi, mais désormais quand je vois des personnes qui m’entourent dans la compagnie et comment est ce que je travail avec eux, je men sens avoir un esprit de gratitude à cette organisation. Aussi, dans ma famille, il y a certaines gratitudes que je commence à recevoir depuis que je suis dans le programme de mentorat. 

Je comprends que The Congo Tree est la solution aux problèmes de plusieurs. Ma famille peut commencer à compter sur moi, suite à des initiatives que j’ai, du point que même certaines personnes peuvent avoir de la crédibilité en moi. Avant, je ne pouvais pas même rester en charge de quelque chose, que ça soit dans la famille, que dans des milieux professionnels où je me rencontre. Ceci c’est parce que j’avais pris la décision de mettre en pratique les images du leadership appris pendant les weekends des formations.  Ces images m’amènent à influencer comme je ne pouvais pas savoir moi-même personnellement, avec l’appuis des conseils de mon mentor, je me sens épanouis avec le temps qui passe.

Dans mon aspect intellectuel, le 42% déjà atteint, il y a une partie exceptionnelle des projets dans lequel j’ai travaillé avec mon mentor, et cela me ramène à être fort et à faire la pratique de ce que j’apprends. Je ne cesserai pas d’avoir un esprit de reconnaissance à l’organisation TCT. Voyant que je travaille avec les autres personnes, cela me rend plus flexible, alors qu’avant, je ne pouvais pas avoir la flexibilité dans mes activités faites. La méthode sandwich m’aide beaucoup dans mes activités avec les autres personnes qui je travail. Quand il faut les reprocher les erreurs ou les actions faites sans beaucoup de bon résultat, je sais déjà comment poser des reproches vrais et sincères.

Avant que je ne commence le programme, il y avait certaines personnes que je ne pouvais pas parler, mais aujourd’hui je commence à parler à tout le monde, suite au temps passé avec mon mentor.  C’était un défi du début dans notre relation, et dès que j’ai compris que je suis appelé à vivre dans la communauté avec les autres, j’ai commencé par adopter des valeurs, entre autres le pardon et la compréhension facile. Je eux facilement parler et collaborer à des personnes avec qui je ne parlais pas avant et je me sens que ce nouveau style de vie me va bien.

Le grand défi dans mon entreprise que j’ai eu c’est celui des personnes avec qui y aller, alors qu’avant je pourrais penser que volontairement tout le monde pourrait facilement se lier à ma vision comme j’ai toujours travaillé bénévolement dans plusieurs structures, et je suis entrain de travailler dure avec mon mentor pour que ce défi soit aussi relevé.

Le mentorat est une solution aux problèmes et défis liés à cette génération. Comme je vois combien ce programme m’est très utile, je crois bien que tous les autres auront à bénéficier de ce programme de même que moi. Rien ne m’amène à douter de ma future par ce que je vois que tout est rassuré avec l’envol que je prends suite à The Congo Tree.